sexe blog scénario sexe

...

Le sexe de célébrité annonce sexe marseille

Mais pour aller plus loin, on peut imaginer d'autres jeux érotiques. De vraies mises en scène qui vous aideront à "devenir quelqu'un d'autre" le temps de vos câlins.

Il s'agit d'un excellent moyen de se libérer de ses appréhensions: Vous sonnez et une jolie femme vous reçoit. Le courant passe entre bien vous, vous discutez de choses et d'autres, de la machine à laver presque réparée, de la météo et L'idéal, c'est de faire durer un peu le "on se lance ou pas"? Vous remplissez d'abord votre rôle de réparateur en commençant vraiment à tripoter la machine à laver.

Madame se penche sur vous, vous frôle Essentiel pour faire monter le désir. Avec ce jeu coquin , on est dans le thème du sexe léger. C'est le fantasme de la rencontre surprise, inattendue. Je te plais, tu me plais, et on ne se prend pas la tête.

Et souvent, c'est beaucoup mieux en jeu que si ça se produisait en réalité! Vous pouvez le jouer "en vrai" avec votre voiture si vous avez repéré un endroit calme et un peu isolé pour vous arrêter près du bord de la route. Mais si vous avez un peu d'imagination, vous pouvez aussi y jouer simplement chez vous!

Libre à vous de varier les plaisirs: Dans tous les cas, l'idée du sexe instantané , la promiscuité et l'enfermement dans un lieu clos très resserré créent un lien immédiat. C'est un grand classique. Il peut s'agir de cours particuliers qui "dégénèrent" et c'est souvent très excitant. Bon nombre de jeunes filles ont commencé par tomber amoureuse et fantasmer sur un de leurs profs.

Mais cette fois, le prof, c'est vous! Après, vous pouvez tout aussi bien inverser les rôles: La séduction peut partir de l'élève ou de l'enseignant. Et l'autre peut résister un peu ou beaucoup avant de s'abandonner. Il y a une sorte de rapport de domination dans ce scénario coquin.

Vous évoluez dans le registre du pygmalion: Là encore, on peut parler de rapport de domination. Vous êtes dans votre cellule, puni, sous surveillance. Vous dépendez totalement de votre geôlière A partir de là, tout est permis ou presque: Cela peut être un peu sado-masochiste avec ou sans menottes , ou simplement comme une histoire d'amour, cela dépend de la manière de le jouer!

Naturellement, vous pouvez aussi jouer le rôle du gardien de prison et madame celui de la vilaine fille enfermée! Alors, au premier abord, cela peut sembler bizarre. Mais l'idée n'est pas de transformer madame en prostituée.

Madame est si belle et si experte que vous êtes prêt à payer très cher pour faire l'amour avec elle! Cela peut être très valorisant pour une femme, l'autoriser à s'habiller très sexy , et à se comporter sexuellement très différemment de ce qu'elle est d'habitude Pour aller plus loin, vous pouvez même vous donner rendez-vous dans un bar luxueux pour la rencontre, jouer votre rôle et la ramener chez vous voire à l'hôtel ensuite pour consommer!

Désolé, messieurs, mais vous pouvez laisser vos Transformers dans votre coffre à jouets. Ici, le robot, c'est vous. Et quand on est un robot, on n'a pas d'autre choix que d'obéir à son "maître". Ce dernier précise les mots que le robot a le droit de prononcer, annonce les gestes que celui-ci doit faire pour donner du plaisir.

Le robot ne peut prendre aucune initiative. Le maître ou la maîtresse mène le jeu et le robot obéit! Vous l'aurez deviné, ici, cette mise en scène fait la part belle à "la toute puissance". Vous allez pouvoir laisser enfin tous vos désirs se réaliser! Ou être l'esclave de quelqu'un à qui vous voulez vraiment donner du plaisir. Et c'est quand même mieux que faire l'amour avec un robot — si, si, il parait que c'est l'avenir!

Changement de registre avec un scénario nettement plus romantique. La belle est dans un sommeil très profond et seul un prince charmant très habile pourra l'en faire sortir.

Et pas sûr qu' un simple baiser suffise Voilà un jeu bien pratique, car la belle s'allonge directement sur un lit! C'est confortable pour la suite des événements.

Et d'autant plus excitant qu'elle met du temps à réagir aux caresses et baisers de son prince! Avec ce jeu, vous allez pouvoir démontrer comment l'homme amoureux sait éveiller le désir. C'est un thème vieux comme le monde: Exhibitionnisme et voyeurisme , dans tout ce qu'ils ont de sain et naturel! Ses hanches se dandinent doucement tandis qu'elle lèche les couilles de son responsable.

Julien dézippe son pantalon vaillamment, sa patience ayant atteinte ses limites. La grosse queue de Julien tapant également contre la fente de Sarah, humide. Sans la moindre consigne, elle se met à se cambrer, tout en regardant Anthony dans les yeux qui lui sourit. Julien défait sa chemise boutons après boutons avec un petit sourire en coin et tire sur la laisse pour la relever. Il la prend par le cou avant de lui murmurer à l'oreille quelques mots: Sarah hoche doucement la tête alors que son cou est maintenu par la main de Julien.

Bloquée, elle obéit aux moindres de ses désirs. Retirant de plus belle sur la laisse il la colle contre lui et l'amène sur le bureau, il la dépose violemment sur le dos en enlevant définitivement son string. Sarah voit enfin son visage, elle est excitée, prête à s'offrir sur ordre d'Anthony. Sa main vient vivement caresser sa chatte alors que Anthony toujours assis dans son fauteuil passe ses doigts dans sa bouche qu'elle se met à sucer.

Les yeux remplis d'envie Julien glisse sa queue dans sa chatte, commençant à la prendre de plus en plus fortement et passant ses mains sur ses hanches.

Son gland rentre et rerentre sans cesse. Sarah gémit, sa chatte s'humidifie au rythme de ses va-et-viens tandis qu'elle mordille les doigts d'Anthony. Ce dernier sourit et la regarde se faire prendre par son collègue comme une vulgaire petite chienne. Il apprécie la voir ainsi à la merci d'un autre homme. La queue, particulièrement grosse de Julien, s'amuse toujours un peu plus dans sa chatte et ses mains viennent taper de temps en temps ses seins, qui ondulent selon les mouvements de sa bite dans sa petite chatte humide.

Sarah ferme les yeux, gémit et se laisse emporter, écartant toujours plus ses cuisses. Deux hommes pour elle, elle en a souvent rêvé lors de nuits érotiques où elle trempa ses draps. Les doigts d'Anthony glissent doucement dans sa bouche, elle le regarde parfois en faisant un petit sourire très coquin. Elle s'agrippe également au bureau tandis que le téléphone retentit, mais personne n'y réponds et les gémissements résonnent dans la pièce. Julien ferme les yeux son plaisir augmente à chaque coup de bassin contre elle.

Il prend fortement sa cuisse et retire à nouveau sur la laisse entourant son cou toujours plus serré avant de la coller contre lui puis de la retourner sur le bureau. Elle est trempée, il lèche sa mouille.

Sarah gémit, Julien la fesse tout en passant désormais sa langue sur son petit trou, avec en par moment des doigts sur son clito. Il se met ensuite à la doigter clairement avec un, puis deux et trois doigts. Il accélère à l'intérieur jusqu'à ce qu'elle gémisse. Anthony se relevant rapproche sa queue de sa bouche qu'elle ouvre instinctivement pour lui faire plaisir, comme à son habitude, échangeant des regards complices.

Elle se délecte de son gland tout humide et caresse sa bite avec sa langue de long en large avant d'embrasser doucement ses couilles. Elle gémit à cause des petits coups de langue de Julien sur et dans son petit trou. Il y glisse sa langue et joue avec son anus. Anthony dès à présent passe sa main dans les cheveux de sa chienne avant de coller son visage contre ses couilles puis de lui faire gober son membre très dur jusqu'au fond de sa petite gorge.

S'étouffant un peu, elle tousse mais se remet vite et de façon très soumise à le sucer du mieux qu'elle peut sous le regard sévère de son responsable. Alors que Julien continue de bien lécher son trou, ses fesses s'écartent de plus en plus au point de lui donner l'envie d'y enfourner sa grosse queue.

Il se relève et son gland se collant à ses fesses, il se frotte un petit peu en la regardant sucer Anthony. Sans plus attendre il rentre sa queue dans son cul, Sarah crie dès son entrée puis se relâche, reprenant la queue d'Antony en bouche.

Souriant et la voyant se faire défoncer juste devant lui, Anthony ne résiste guère plus longtemps et sent son sperme monter. Remarquant son désir Sarah sourit malicieusement et tout en le branlant avec sa main elle lèche et entoure doucement son gland avec sa bouche, attendant patiemment sa récompense alors qu'elle remue son derrière en raison des coups de bite dans son cul de Julien.

Tout son foutre se déverse sur le visage et la bouche de Sarah qui continue quoiqu'il en soit de sucer sa queue et de le vider au maximum. C'est une bonne chienne. Julien prend son pieds et la démonte très fortement, elle crie. Il ne faut pas longtemps pour qu'il jouisse aussi et lâche tout sur ses fesses "Putain Sarah sourit, ne disant rien et sentant le sperme couler sur ses fesses, ses cuisses Julien s'affale dans un fauteuil à côté, épuisé mais ravit de cette nouvelle assistante.

Anthony, retombé dans son fauteuil, reste pensif quelques instants et échange un regard avec Julien. Les deux remettent leur pantalon et Julien repart tranquillement, l'esprit libre, les couilles vidées, pour travailler sur ses différents dossiers, qui mériteront, il l'espère, l'accompagnement d'une assistance bien docile comme Sarah Anthony sourit et ajoute plus sévèrement " T'attends quoi pour lécher tout ce sperme autour de ta bouche?

Regardant dans les yeux son responsable, Sarah s'exécute immédiatement et s'en délecte avec joie, mordillant en passant ses lèvres. Après ce court moment, mais intense et sexuellement bestiale, Anthony renvoie sa chienne à son bureau pour qu'elle travaille sur ses dossiers. Sarah, excitée mais tout aussi perturbée, se rhabille et y va sans broncher, comprenant dorénavant qu'elle risque d'être offerte à bien d'autres hommes de l'entreprise Tandis que la journée se termine et qu'elle va devoir rentrer incessamment sous peu chez elle, un détail lui revient à l'esprit: Cela fait maintenant plusieurs semaines que Sarah a été embauchée.

Ses tenues sont toujours mûrement réfléchies chaque matin pour le bon plaisir de son responsable. Elle a retrouvé cette envie de séduction, et ne peut surtout pas résister à la queue et au sourire d'Anthony. Sa relation avec lui est en effet toujours aussi complice et les gâteries sont très nombreuses.

Elle connaît le goût de son sperme merveilleusement bien, et il ne cesse de la surprendre. Il faut dire que Sarah, très docile, est toujours prête à tous ses désirs. Hormis Julien et son responsable, personne ne semble donc être au courant de tout ce qui se trame dans le bureau du dernier étage, enfin se dit-elle.

Aujourd'hui elle l'a simplement sucé à la pause de midi, presque la routine, mais le plaisir toujours aussi fort quand ils s'échangent des regards. Ce soir, Sarah rentre chez elle, pas en retard pour une fois. C'est un détail, mais pas des moindres, Sarah ne vit pas seule. Son compagnon, très gentil mais avec lequel elle n'avait déjà plus beaucoup de rapports, se doute de rien, si ce n'est qu'il ne comprend pas toujours les retards de sa femme.

Sarah trouve toujours une parade. Mais il a bien remarqué ses tenues très sexy. Néanmoins Sarah en profite et joue facilement le rôle de l'inaccessible. Femme fatale, et ça marche. C'est elle qui décide quand il peut coucher avec elle, Sarah contrôle en réalité parfaitement son couple sans qu'il ne s'en soit aperçu. Maxime, son homme depuis maintenant 3 ans avec lequel elle partage un petit mais bel appartement parisien, est éperdument amoureux d'elle. Elle l'aime énormément aussi, ses sentiments sont forts, même si elle a déjà culpabilisé plus d'une fois Jamais elle n'avait pensé qu'elle pourrait être ainsi et faire cela, et pourtant.

Cette phrase si banale elle l'a tellement entendu qu'elle n'y prête même plus attention. Sarah lui sourit aussi, défaisant sa petite veste en cuir sous laquelle elle porte un très léger chemisier, assez transparent. Tu n'aimes pas que ta petite femme soit belle quand elle rentre pour toi? Sa petite jupe, que Anthony affectionne particulièrement en passant, se soulève un peu du fait qu'elle soit obligée d'écarter un peu ses cuisses pour se mettre près de lui. S'étonne-t-il un peu alors qu'elle se précipite pour l'embrasser, posant chacune de ses mains sur ses joues.

Elle ment, un peu, beaucoup. C'est Anthony qui lui avait ordonné d'en mettre, dans un sms tôt ce matin-là. Sarah apprécie toutefois le regard plein de désir de son homme à la vue de ce petit dessous sexy. Ce qui fait de l'effet à Maxime vu que sa queue se fait dure dans son pantalon. Tout en le regardant coquinement elle déboutonne son chemisier et le balance par terre. Ayant aussi gardé ses talons, elle continue de l'exciter, elle l'embrasse dans le cou et le caresse.

Elle prend sa main pour l'enfiler sous sa jupe. Maxime se laisse diriger, elle glisse sa main dans son petit string. Il ne dit rien et lui sourit en refermant ses yeux, pris de plaisir. La petite chatte de Sarah est légèrement humide, elle aime retrouver son homme ainsi, mais un coin de sa tête pense toujours à Anthony.

Elle se laisse cependant aller, alors qu'il la doigte. Elle se mordille les lèvres et ses mains viennent déboutonner son pantalon et sortir la queue de son homme. Une petite semaine qu'il n'avait pas eu de rapport alors Maxime devient fou de désir et la caresse de plus en plus vivement. Son string s'écartant sa chatte glisse le long de sa queue. Elle échange des petits regards avec Maxime, il n'en peut plus, quand soudain son gland rentre dans sa petite chatte.

Ils s'embrassent fougueusement et les va-et-viens s'accélèrent. Sarah remue ses fesses et les fait claquer contre lui.

Maxime peut difficilement se retenir et jouit rapidement dans sa chatte, maintenant fortement ses fesses avec ses mains. Elle lui sourit, l'embrassant tendrement, même si elle n'a eu le temps de vraiment jouir. Ce n'est guère important puisqu'elle a déjà eu une semaine chargée Ils s'embrassent à nouveau, se dévisageant à tour de rôle, tandis qu'il caresse amoureusement ses fesses.

Sarah ne va pas tarder à mettre sa petite nuisette pour dormir car Anthony l'a prévenu, avant qu'elle s'en aille, qu'une longue journée allait l'attendre Voilà un petit mois que Sarah est à la merci d'Anthony et que sa vie professionnelle est rythmée selon ses envies.

Ce n'est pas le seul à s'amuser au bureau puisque Julien a été de la partie plusieurs fois encore. Des bruits de couloir font état de nombreuses rumeurs au sujet de Sarah. Certains disent qu'ils l'auraient aperçu sucer le "Boss", comme ils disent, dans son bureau pour espérer une promotion. D'autres affirment que c'est tout simplement une salope qui a couché avec plein de gars dans la boîte sans qu'on sache véritablement qui. Peut-être sont-ils juste jaloux? Mais il y a de quoi, ses tenues feraient bander un aveugle.

Finalement, personne ne s'imaginent l'étendue de la servitude de Sarah envers Anthony, car c'est sa chienne, ni plus ni moins. Elle reste de plus en plus souvent tard avec lui, quand ils ne sont plus que deux, ce qui devient difficile à expliquer à son homme Maxime.

Anthony adore tellement la défoncer à ce moment après une dure journée. Les locaux étant vides, Sarah a tendance à se lâcher encore plus et il apprécie davantage. Ce matin-là elle est parfaitement habillée, sexy et élégante comme toujours, du haut de ses talons avec sa jupe très courte, c'est obligatoire en fait et il a bien su lui faire comprendre à de nombreuses reprises. Les regards des autres hommes de l'entreprise se posent très très souvent sur elle, mais ça ne lui déplait pas forcément.

Aujourd'hui Sarah a rendez-vous avec lui à 10h, elle sait à peu près à quoi s'attendre, Anthony affectionne les pipes matinales sous son bureau lorsqu'elle y laisse un peu de son rouge à lèvre, et qu'il puisse jouir directement dans sa bouche sans qu'elle ne l'ouvre, évidemment.

En réalité, ce rendez-vous n'est pas comme les autres, le motif est particulier. A l'approche de la date d'anniversaire du premier mois de son contrat de travail, Anthony souhaite y apporter des modifications. Sarah a aussi fait du bon boulot, il faut le reconnaître, et sa docilité est exemplaire, pour le moment. Il est 10h pile, quelqu'un frappe à la porte.

Alors qu'il est tranquillement dans son fauteuil, il l'invite à rentrer. Sarah lui souriant tendrement referme la porte d'une main. Elle commence ensuite à se mettre à genoux puis à 4 pattes, comme à son habitude, pour venir se rapprocher de lui, sans même qu'il n'ordonne quoique ce soit.

Sarah est surprise, ravalant sa salive elle se relève et s'assoit sur la chaise face à son bureau. Elle n'ose pas répondre à cette moquerie et baisse ses yeux.

On va établir un avenant pour augmenter ta rémunération, comme tu travailles vraiment bien, entre autres Enfin au moins cette promotion aura le mérite de justifier tes heures supp' vis-à-vis de Maxime n'est-ce pas?

Elle répond avec un petit sourire, mais un peu forcé, préférant ne rien imaginer. Sarah ne comprend pas très bien et se demande ce qu'elle va devoir faire de plus encore. Anthony lui tend la première page avec les modifications sur sa rémunération. Son salaire est quasiment doublée, voire plus, de quoi la faire réfléchir très vite, même si elle ne connaît pas la nature de la contrepartie. Voyant la somme elle lui sourit, elle ne peut s'empêcher de mordiller sa lèvre, elle bombe un peu sa poitrine avec le regard pris d'un désir sexuel soudain.

Anthony ravit, lui tend désormais la deuxième page, celle qui modifie l'article 12 et lui rajoute des fonctions Elle se redresse un peu et lui sourit et prend la feuille, penchant en passant sa poitrine vers lui. Sarah commence à lire, lignes après lignes ses sourcils froncent un peu plus, relisant certains passages elle ravale sa salive par moment.

Les besoins sont définis unilatéralement par le Responsable en accord avec le ou les clients concerné s , sans que le consentement de la Salarié soit requis. Sauf instructions contraires du Responsable, la Salariée est par conséquent tenue de respecter scrupuleusement les exigences du ou des clients. La Salariée renonce à toutes rémunérations pour ces services et reconnaît expressément les offrir sans aucune contrainte.

La Salariée pourra toutefois valablement demander une augmentation salariale s'il est prouvé et justifié que ses services ont permis la conclusion d'au moins cinq contrats ou partenariats au cours d'un trimestre. Dans le cas où la Salariée ne se conformerait pas aux instructions de son Responsable ou d'autres personnes ayant autorité sur elle, dont les clients concernés par ces services, le présent contrat sera rompu avec effet immédiat et aucune indemnité ne pourra lui être allouée. Fébrilement elle prend le stylo qu'il lui a tendu.

Elle hésite à poser une question mais tout semble pourtant clair Si elle ne signe pas, soit son contrat s'arrêtera, soit il lui fera payer son choix. Réfléchissant difficilement ses yeux retournent sur l'autre page où est mentionnée la rémunération, avec son salaire qui sera doublé en un mois. Elle sait qu'elle ne pourra jamais gagné autant dans toute sa vie ailleurs. Il est aussi précisé qu'elle devient également "Responsable Adjointe", tout du moins sur les documents officiels, pas en réalité, évidemment.

Elle signe, puis pose le stylo. On en reparle et tiens toi prête. Je n'ai plus besoin de toi pour le moment, tu peux retourner bosser. Sarah, repartie s'installer à son bureau, repense au contrat. Elle hésite à retourner voir Anthony mais craint une fin de non-recevoir. C'est même sûr, il est en réunion. Elle a une confiance aveugle en lui mais cette fois elle doute.

Elle se repenche sur le contrat, pensant probablement avoir mal lu ou rêver. Comment peut-il faire ça? En fait, elle n'imaginait absolument pas l'influence d'Anthony dans l'entreprise.

Mais, étrangement, elle mouille un petit peu. L'emprise d'Anthony sur elle est devenue une drogue, très addictive.

Souvent en rentrant chez elle, lorsqu'elle retrouve Maxime, elle se dit qu'il faut vraiment qu'elle arrête tout ça. Cela ne reste que des pensées Sarah a annoncé la nouvelle à quelques-unes de ses collègues, elles sont toutes ravies qu'elle soit Responsable Adjointe. Plus honnêtement, n'étant là que depuis un mois et ayant déjà une promotion, elles sont extrêmement jalouses et la suspectent d'un tas de choses.

Sarah quitte cette ambiance hypocrite pour aller se réfugier aux toilettes, et reprendre un peu ses esprits. Après être sortie du cabinet elle se dirige au lavabo et se regarde dans la glace.

Elle pense au client de cet après-midi, se demandant qui ce sera. Alors qu'elle coupe l'eau du robinet la porte des toilettes s'ouvre, c'est Julien, le beau Directeur Commercial aux yeux bleus.

Se lavant les mains, Sarah est légèrement cambrée et il lui adresse un beau sourire. Il vient près d'elle sans rien dire, passer ses mains sous l'eau dans le lavabo à côté.

Après s'être essuyé les mains Julien donne une petite tape sur ses fesses comme pour la féliciter de sa promotion , ce qui la pousse doucement contre le lavabo. Sarah ne dit pas un mot et commence à vouloir se diriger vers la sortie. Il la regarde un peu étonné et moqueur, avant de lui dire doucement à l'oreille "T'as oublié que t'étais une chienne ou Je m'en contrefous que t'aies des clients à assouvir cette aprem', tu comprends?

Ils se regardent dans les yeux, Sarah ne sait quoi faire, il ajoute "Anthony serait pas content que tu désobéisses Sarah sait qu'ils sont proches. Défaisant sa chemise il lui ordonne de faire de même avec son chemisier. Fixant son entre jambes Julien lui fait comprendre qu'elle doit déboutonner son pantalon.

L'embrassant à pleine bouche il serre désormais ses fesses bien fermes avec ses mains. Ses mains remontent dans son dos, la caressant d'abord tendrement puis sauvagement. Sa main revenant à son cou, il appuie ensuite sur sa tête pour lui indiquer le chemin à suivre, à genoux. Obéissante, elle descend le long de ses abdos pour les embrasser en le regardant dans les yeux et atterrisant au niveau de son entre-jambe sa main vient s'agripper au boxer pour le faire tomber avec le pantalon en même temps.

Tous les deux s'agitent de plus en plus, craignant que quelqu'un puisse rentrer. Sarah, effrayée à l'idée qu'elle puisse encore être surprise ainsi, est hésitante au départ avant de se lancer vivement devant le beau membre de Julien sous ses yeux. La bouche expérimentée de Sarah est l'incarnation même du paradis pour n'importe quel homme sensible aux charmes féminins. Elle joue avec sa queue comme si c'était la dernière pipe de sa vie. Sarah a le don de vous faire oublier qui vous êtes, où vous êtes.

Sa langue parcours son long sexe, doux et dur à la fois, dans un bonheur immense qu'il ne peut contenir, poussant de temps à autre des petits soupirs et maintenant bien sa bouche contre sa queue.

Ses douces lèvres sucent parfaitement sa queue. La mini-jupe complétement relevée et les jambes bien écartées elle se met à véritablement pomper Julien comme jamais, utilisant l'une de ses mains pour le branler en même temps. Il adore ça, il pourrait jouir d'une seconde à l'autre mais ce serait dommage de ne pas la prendre par derrière devant contre le lavabo. Il ne va pas s'en priver, il la relève fortement en tirant sur ses cheveux, l'autre main lui mettant une fessée violente il la retourne contre le lavabo.

Excitée, elle se cambre très docilement, oubliant tout le reste. Passant sa main dans son cou puis sur ses seins son gland se colle à sa chatte avant qu'il ne glisse sa grosse queue d'un coup sec avec une folle envie de se vider dedans, purement et simplement. Tant bien que mal elle s'agrippe au lavabo tandis qu'il la défonce sans pitié, sa chatte mouillant toujours plus. Il maintient ses hanches pour la démonter. Elle jouit tout en le regardant dans le miroir du fond de ses yeux bleus, ouvrant la bouche plus en grand pour gémir.

Peu importe le bruit. Julien très excité par ses doux mots sortis de sa bouche n'arrive plus à se retenir. Sortant sa queue de sa chatte il la branle fortement contre son cul et le sperme ne met qu'une poignée de seconde avant de sortir et de gicler contre ses fesses.

Restant bien cambrée Sarah lui sourit en le regardant dans le miroir, alors qu'elle se mordille la lèvre. Elle passe sa main derrière elle pour venir caresser la belle queue de Julien qui reste près d'elle. Sa main effleure et touche gentiment ses couilles, comme pour vérifier si elles ont bien été vidées.

Se collant à elle il lui chuchote "Je comprends pourquoi t'as été augmentée Elle lui sourit sincèrement, alors qu'un peu de sperme coule de ses fesses à sa jambe. Il se rhabille, part des toilettes et en ressort comme si de rien n'était.

Sarah s'essuie un peu et se rhabille vite avant que quelqu'un arrive. Si vite qu'elle en oublie de remettre son string restée sous le lavabo. Et dire que la journée ne fait que commencer Après une pause déjeuner avec quelques collègues où elle a préféré ne pas évoquer sa promotion, Sarah regagne son bureau et part prendre l'ascenseur, seule.

Il y a 15 étages à monter, le temps lui paraît interminable. Elle ne cesse de penser à l'éventuelle réunion qui se tiendra cet après-midi, elle n'en sait à vrai dire pas plus Se tenant debout contre le miroir de l'ascenseur elle sent tout à coup un petit frison, et réalise, très tardivement, qu'elle ne porte plus de string. Quelle idiote se dit-elle en souriant naïvement et repensant à Julien, avant que les portes de l'ascenseur ne s'ouvrent.

Elle décide alors de faire un petit détour par les toilettes pour récupérer son dessous. Une fois aux toilettes, elle cherche partout mais ne comprend absolument pas ce qui a bien pu se passer Qu'importe, elle retourne à son poste. Le temps passe, lentement, jusqu'à ce qu'Anthony passe la voir. Sarah se lève fébrilement de son siège et prend son bloc note habituel et part dans sa direction avant qu'il ne l'interrompe.

Le reposant elle le suit, de plus en plus tendue. Il y a de quoi puisque la société Landex est l'un des plus gros clients de la boîte, Anthony en est fier et particulièrement attaché. Dans ce couloir qui mène à la salle de réunion, un millier de questions se bousculent dans sa tête. Elle se remémore notamment cette fameuse clause de son nouveau contrat, puis elle préfère oublier.

En arrivant à la salle de réunion elle découvre que Julien est déjà assis. Il n'y a plus de doute, il sait. Sarah ne connaissait pas cette salle si luxueuse qui semble réservée aux grandes occasions. D'un côté une baie vitrée donnant sur la ville avec une vue à couper le souffle, de l'autre un long miroir orné de décoration qui donne une impression d'infini. Alors qu'Anthony et Julien échangent quelques mots à voix basse, chacun finit par s'assoir autour de la table. Quelques secondes s'écoulent avant que le téléphone ne retentisse pour annoncer l'arrivée du client.

Durant cette brève attente, Anthony regarde ostensiblement Sarah qui se sent un peu gênée. Enfilant sa main dans la poche de sa veste il en sort un string qu'elle ne tarde pas à reconnaître Julien tire un grand sourire. La porte s'ouvre, la secrétaire invite les clients à les rejoindre. Deux hommes, tous deux vêtus d'un costard impeccable, l'un Gabriel âgé d'une quarantaine d'année est Directeur Général, tandis que l'autre, Thomas, plus jeune, est son Adjoint.

Sans une once d'hésitation Anthony se lève et les salue. Les échanges sont très familiers, il les connaît depuis assez longtemps. Le regard de ces messieurs remarque évidemment la présence féminine. Anthony les invite à s'asseoir avant qu'il ne la présente un peu plus en détails Enfin ce n'est pas moi qui vais vous l'apprendre! Sarah est surprise, presque choquée même. Pourtant cette réalité elle la connaît mieux que quiconque.

En fait, la grande différence, c'est qu'elle n'avait jamais entendu ces vérités sortir de la bouche d'Anthony en présence d'autres personnes. Sarah, quelque peu perturbée, ne sait quoi répondre. Ses mains posées sur la table semblent trembler un peu et ses yeux n'osent à peine se lever vers eux.

Un silence s'installe, court, mais si long pour elle. Il claque des doigts en indiquant la table et ne la lâche pas des yeux. C'est donc maintenant, le moment est venu Sarah est là devant ces hommes étrangers à la boîte et elle pourrait très bien tout claquer et quitter cette entreprise, pourtant elle n'y arrive pas, le pourrait-elle ou le voudrait-elle? Au fond, si vraiment elle voulait partir elle commencerait d'abord par ne plus mouiller dès qu'Anthony lui ordonne quoique ce soit, et ce y compris les choses les plus humiliantes qui soient.

Sans réfléchir plus longtemps elle lance un petit regard de salope à Thomas avant de commencer à baisser sa petite jupe. Elle n'a rien dessous, elle les laisse admirer sa petite chatte et sent un désir inexplicable parcourir tout son corps. Ils se taisent et apprécient le spectacle avant qu'elle ne se glisse doucement sur la table en se mettant à 4 pattes, commençant à se déhancher et à échanger des regards de plus en plus explosifs avec tous ces hommes qui l'entourent.

Ils ne tardent pas à passer leurs mains sur elle pour sentir la douceur de sa peau, et à la caresser comme on le ferait pour une gentille chienne. Gabriel passe également sa main sur son cul et lui donne une petite fessée.

C'est qu'une chienne, faites-en ce que vous voulez, réplique autoritairement Anthony. N'est-ce pas hein Sarah? Telle une chienne qui chercherait du réconfort auprès de son maître elle échange des regards tendres avec lui et le laisse enfiler un doigt dans sa bouche. Souriant il lui murmure quelques mots et sa voix se fait plus douce. Alors que Gabriel se met à l'aise et se déshabille peu à peu, Thomas se lève et part s'installer au coin salon non loin de la grande table.

Rempli d'excitation il regarde la scène, puis il dézippe doucement son pantalon, commençant à se branler en la voyant si docile. Anthony s'approche de l'oreille de Sarah et lui chuchote " Maintenant t'as pas intérêt à me décevoir, tu fais ta petite pute obéissante et tu te la fermes Baissant les yeux elle descend de la table pour se remettre à 4 pattes par terre où Gabriel quasiment nu lui claque le cul en l'ordonnant d'aller plus vite.

Terriblement bien cambrée elle laisse entrevoir des petits sourires coquins. Elle sent sa petite chatte surchauffer et ne résiste plus à l'envie d'assouvir les désirs les plus fous de ces deux messieurs Elle se dirige alors, doucement mais sûrement, vers le beau membre de Thomas qui n'attend plus que sa petite bouche si chaleureuse et accueillante Doucement elle avance vers Thomas qui s'est assis sur un sofa.

Ses fesses rebondissent à chaque fois que ses genoux frôlent le sol. Son regard n'ose pas toujours le regarder puis Souhaitant qu'elle aille un peu plus vite Gabriel vient sans vergogne lui tirer les cheveux pour l'amener plus près de la queue de Thomas jusqu'à lui faire renifler. Il s'est confortablement installé, jambes écartées, pantalon baissé, et un sourire qui en dit long à la vue de son nouveau jouet qui s'approche de lui.

La voilà face à son membre, de plus en plus gros avec deux belles couilles. Elle s'en lèche les babines, le regardant avec un désir fou. A cet instant Gabriel lui donne une fessée très forte pour la motiver, ce qui la pousse contre la queue de Thomas.

Elle l'embrasse, léchant passionnément ses bourses pour lui montrer toute sa docilité, n'oubliant pas d'aller de bas en bas, doucement. Comme une belle chienne Sarah se retrouve parfaitement cambrée, les fesses à la disposition de n'importe qui, la bouche collée aux bourses de Thomas. Il lui passe la main dans ses cheveux en l'étouffant un peu plus contre ses couilles, il ne pense qu'à son plaisir. Elle sent sa queue toute chaude sous nez, ainsi que les mains ferment de Gabriel qui n'hésitent pas à la tripoter comme bon lui semble.

Elle enfile la grosse queue de Thomas dans sa bouche, sans réfléchir mais ayant pris soin de bien l'humidifier avant. Ses mouvements se font d'abord mécaniques, puis Gabriel l'ordonnant de mieux faire, elle obéit Elle se fait baiser la bouche, pire qu'une pute.

Elle ne dit rien, de toute manière elle ne peut pas. La bave coule le long des couilles de Thomas et ce dernier l'oblige à lécher, il ne faudrait surtout pas tâcher ce si beau canapé. Tandis que Thomas prend son pied comme jamais, Gabriel admire son beau petit cul ferme Julien et Anthony admirent le spectacle, particulièrement fiers de leur jouet. Après tout, il suffit de la regarder dans cette salle de réunion à 4 pattes devant deux hommes qu'elle connaît depuis Ils sentent d'ici sa petite chatte mouillée.

Ils aiment la voir ainsi et leur perversion semble sans limite. Ils aiment aussi voir tous les bénéfices qu'ils pourront engrangés grâce à cette petite pute. Derrière chaque homme d'affaire, il y a une pute. Alors qu'ils continuent d'échanger quelques mots à voix basse, ricanant entre eux, les deux clients sont aux anges. Thomas baissant sa tête vers l'arrière, il pousse des petits gémissements à chaque fois que Sarah lui pompe la queue, la traitant de tous les noms.

Ses petites mains viennent en même temps caresser ses couilles et elle commence à gémir de plus en plus en le suçant. Gabriel caresse allègrement ses fesses, pensant à tout ce qu'elle va prendre. Il aime les petits culs fermes. Gabriel défait un peu son pantalon et commence à se branler. Il se frôle à elle comme à une vulgaire chienne. Il caresse de temps à autres sa petite chatte trempée. Mais aujourd'hui il n'a pas envie de ça.

Il glisse un petit doigt dans son cul, Sarah étant un peu surprise, elle s'arrête un instant de sucer. Thomas lui remet toutefois la main sur sa tête ce qui la contraint à sucer encore et toujours. Gabriel se fiche de savoir si elle aime se faire prendre le cul, peut-être même n'a-t-elle jamais été prise par là Sarah commence à comprendre l'intention de Gabriel mais sait aussi qu'elle doit faire tout ce qu'ils veulent.

Julien, voyant le temps défilé, se dit qu'il devrait retourner bosser. Mais il aimerait garder en mémoire un souvenir de ce moment. Alors que Gabriel commence à toucher le cul de Sarah avec son gland, suçant toujours Thomas du mieux qu'elle peut, Julien prend des petites photos avec son téléphone portable D'un regard complice, Anthony lui sourit, lui indiquant que cela est une très bonne idée. Sarah, bien trop occupée, ne se doute de rien.

Julien continue de prendre encore quelques clichés où l'on voit une superbe chienne offerte avec tous ces orifices accessibles


sexe blog scénario sexe

.

Il appuie de temps en temps bien ses mains sur sa tête pour qu'elle lui procure de superbes gorges profondes, l'obligeant à le regarder dans les yeux quand sa queue se glisse au plus profond de sa bouche. C'est une chienne, alors qu'elle obéisse, un point c'est tout. Voilà en somme la pensée d'Anthony à cet instant, encore que, il aimerait s'amuser davantage.

Son bras se tend sur le téléphone posé à côté de lui sur le bureau, Sarah ne comprenant pas bien ce qu'il fabrique mais continuant docilement ses va-et-viens, tantôt rapides, tantôt sensuels. Il compose un numéro et la tonalité retentit. Elle le regarde, arrêtant légèrement de le sucer, mais il lui ordonne de continuer: Une conversation s'engage, assez banale, ponctuée de nombreux blancs, Sarah ne sachant pas ce qu'il peut dire à l'autre bout du fil.

Sarah le regarde éberluée, mais toujours en embrassant un peu sa bite. Elle semble craindre l'impensable, car comment aurait-elle pu s'imaginer ça? Elle ne veut d'ailleurs pas y croire, Anthony ne va pas laisser ce "Julien" qu'elle ne connaît ni d'Adam ni d'Eve débarquer dans le bureau, alors qu'elle est quasiment à 4 pattes en train de pomper une queue?

La réponse semble se cacher dans le sourire d'Anthony qui tente de la rassurer en caressant doucement les cheveux de sa chienne. Elle est totalement coincée. Ses mains semblent plus hésitantes, tremblantes. Il la regarde et l'oblige à retirer son chemisier, ainsi que son soutien-gorge, tandis qu'il ouvre tranquillement un tiroir de son bureau. Il en sort un collier sexy, muni d'une laisse. Il ne faut qu'une demi-seconde à Sarah pour comprendre la suite.

Souriant il glisse ce collier autour de son cou en mettant de côté ses cheveux, puis commence à tirer un peu sur la laisse, s'amusant avec.

Docilement elle s'exécute à tous ses désirs. Elle le laisse jouer avec la laisse, remettant sa bouche sur sa queue, tirant parfois dessus, sans se soucier du mal qu'il pourrait lui faire, qu'importe. Elle n'ose exprimer sa pensée, entre plaisirs inavoués, et peur de l'inconnu. Elle hoche doucement sa tête, ce qui ne se distingue pas beaucoup de ses va-et-viens. Son string est toutefois trempée, l'envie lui démange de titiller son petit clito et de jouer avec ses lèvres.

Mais elle n'ose pas. Au même moment quelqu'un toque à la porte. Sarah s'arrête, surprise elle sursaute et regarde Anthony avec une certaine pitié, continuant de le branler, mais très doucement. La vue est imprenable, le beau petit cul de Sarah qui remue doucement au rythme de la pipe qu'elle donne à Anthony.

Sarah espère qu'il va le renvoyer, que ce Julien ne puisse pas voir son visage. Sous le regard menaçant d'Anthony, elle continue de le pomper, encore. Tu te rappelles de Marie? Julien un peu surpris finit par se prêter au jeu et apprécie fortement le spectacle que Sarah est en train de lui offrir, le cul superbement cambré. Quel homme pourrait y résister? Les paupières d'Anthony font signe à Julien qu'il a le droit de faire tout ce qui lui chante. A cet instant Sarah sent les mains se poser sur ses fesses et ne peut s'empêcher de sursauter doucement au toucher froid de cet homme.

Il passe sa main sur chatte, trempée. Anthony sourit fièrement, avant d'ajouter en fixant les yeux de Sarah "Remues ton cul putain! Fais lui plaisir merde! Julien titille aussi son anus, Sarah semble moins réceptive, hésitante. Sarah se décontractant un peu, baissant aussi encore un peu plus ses yeux. Sarah pousse de petits gémissements et se met à bouger ses fesses au rythme de ses doigts Continuant de pomper allégrement Anthony, Julien s'approche d'elle et la fesse vivement.

Coincée entre ces deux hommes, ses orifices à leur disposition, Sarah se sent de plus en plus mouillée, et terriblement gênée d'être ainsi devant Julien dont elle n'a pu encore voir le visage. Ses hanches se dandinent doucement tandis qu'elle lèche les couilles de son responsable. Julien dézippe son pantalon vaillamment, sa patience ayant atteinte ses limites. La grosse queue de Julien tapant également contre la fente de Sarah, humide.

Sans la moindre consigne, elle se met à se cambrer, tout en regardant Anthony dans les yeux qui lui sourit. Julien défait sa chemise boutons après boutons avec un petit sourire en coin et tire sur la laisse pour la relever. Il la prend par le cou avant de lui murmurer à l'oreille quelques mots: Sarah hoche doucement la tête alors que son cou est maintenu par la main de Julien.

Bloquée, elle obéit aux moindres de ses désirs. Retirant de plus belle sur la laisse il la colle contre lui et l'amène sur le bureau, il la dépose violemment sur le dos en enlevant définitivement son string.

Sarah voit enfin son visage, elle est excitée, prête à s'offrir sur ordre d'Anthony. Sa main vient vivement caresser sa chatte alors que Anthony toujours assis dans son fauteuil passe ses doigts dans sa bouche qu'elle se met à sucer. Les yeux remplis d'envie Julien glisse sa queue dans sa chatte, commençant à la prendre de plus en plus fortement et passant ses mains sur ses hanches.

Son gland rentre et rerentre sans cesse. Sarah gémit, sa chatte s'humidifie au rythme de ses va-et-viens tandis qu'elle mordille les doigts d'Anthony. Ce dernier sourit et la regarde se faire prendre par son collègue comme une vulgaire petite chienne.

Il apprécie la voir ainsi à la merci d'un autre homme. La queue, particulièrement grosse de Julien, s'amuse toujours un peu plus dans sa chatte et ses mains viennent taper de temps en temps ses seins, qui ondulent selon les mouvements de sa bite dans sa petite chatte humide. Sarah ferme les yeux, gémit et se laisse emporter, écartant toujours plus ses cuisses.

Deux hommes pour elle, elle en a souvent rêvé lors de nuits érotiques où elle trempa ses draps. Les doigts d'Anthony glissent doucement dans sa bouche, elle le regarde parfois en faisant un petit sourire très coquin. Elle s'agrippe également au bureau tandis que le téléphone retentit, mais personne n'y réponds et les gémissements résonnent dans la pièce.

Julien ferme les yeux son plaisir augmente à chaque coup de bassin contre elle. Il prend fortement sa cuisse et retire à nouveau sur la laisse entourant son cou toujours plus serré avant de la coller contre lui puis de la retourner sur le bureau.

Elle est trempée, il lèche sa mouille. Sarah gémit, Julien la fesse tout en passant désormais sa langue sur son petit trou, avec en par moment des doigts sur son clito. Il se met ensuite à la doigter clairement avec un, puis deux et trois doigts.

Il accélère à l'intérieur jusqu'à ce qu'elle gémisse. Anthony se relevant rapproche sa queue de sa bouche qu'elle ouvre instinctivement pour lui faire plaisir, comme à son habitude, échangeant des regards complices.

Elle se délecte de son gland tout humide et caresse sa bite avec sa langue de long en large avant d'embrasser doucement ses couilles. Elle gémit à cause des petits coups de langue de Julien sur et dans son petit trou. Il y glisse sa langue et joue avec son anus. Anthony dès à présent passe sa main dans les cheveux de sa chienne avant de coller son visage contre ses couilles puis de lui faire gober son membre très dur jusqu'au fond de sa petite gorge.

S'étouffant un peu, elle tousse mais se remet vite et de façon très soumise à le sucer du mieux qu'elle peut sous le regard sévère de son responsable. Alors que Julien continue de bien lécher son trou, ses fesses s'écartent de plus en plus au point de lui donner l'envie d'y enfourner sa grosse queue. Il se relève et son gland se collant à ses fesses, il se frotte un petit peu en la regardant sucer Anthony. Sans plus attendre il rentre sa queue dans son cul, Sarah crie dès son entrée puis se relâche, reprenant la queue d'Antony en bouche.

Souriant et la voyant se faire défoncer juste devant lui, Anthony ne résiste guère plus longtemps et sent son sperme monter. Remarquant son désir Sarah sourit malicieusement et tout en le branlant avec sa main elle lèche et entoure doucement son gland avec sa bouche, attendant patiemment sa récompense alors qu'elle remue son derrière en raison des coups de bite dans son cul de Julien. Tout son foutre se déverse sur le visage et la bouche de Sarah qui continue quoiqu'il en soit de sucer sa queue et de le vider au maximum.

C'est une bonne chienne. Julien prend son pieds et la démonte très fortement, elle crie. Il ne faut pas longtemps pour qu'il jouisse aussi et lâche tout sur ses fesses "Putain Sarah sourit, ne disant rien et sentant le sperme couler sur ses fesses, ses cuisses Julien s'affale dans un fauteuil à côté, épuisé mais ravit de cette nouvelle assistante.

Anthony, retombé dans son fauteuil, reste pensif quelques instants et échange un regard avec Julien. Les deux remettent leur pantalon et Julien repart tranquillement, l'esprit libre, les couilles vidées, pour travailler sur ses différents dossiers, qui mériteront, il l'espère, l'accompagnement d'une assistance bien docile comme Sarah Anthony sourit et ajoute plus sévèrement " T'attends quoi pour lécher tout ce sperme autour de ta bouche?

Regardant dans les yeux son responsable, Sarah s'exécute immédiatement et s'en délecte avec joie, mordillant en passant ses lèvres. Après ce court moment, mais intense et sexuellement bestiale, Anthony renvoie sa chienne à son bureau pour qu'elle travaille sur ses dossiers.

Sarah, excitée mais tout aussi perturbée, se rhabille et y va sans broncher, comprenant dorénavant qu'elle risque d'être offerte à bien d'autres hommes de l'entreprise Tandis que la journée se termine et qu'elle va devoir rentrer incessamment sous peu chez elle, un détail lui revient à l'esprit: Cela fait maintenant plusieurs semaines que Sarah a été embauchée. Ses tenues sont toujours mûrement réfléchies chaque matin pour le bon plaisir de son responsable. Elle a retrouvé cette envie de séduction, et ne peut surtout pas résister à la queue et au sourire d'Anthony.

Sa relation avec lui est en effet toujours aussi complice et les gâteries sont très nombreuses. Elle connaît le goût de son sperme merveilleusement bien, et il ne cesse de la surprendre. Il faut dire que Sarah, très docile, est toujours prête à tous ses désirs. Hormis Julien et son responsable, personne ne semble donc être au courant de tout ce qui se trame dans le bureau du dernier étage, enfin se dit-elle.

Aujourd'hui elle l'a simplement sucé à la pause de midi, presque la routine, mais le plaisir toujours aussi fort quand ils s'échangent des regards. Ce soir, Sarah rentre chez elle, pas en retard pour une fois. C'est un détail, mais pas des moindres, Sarah ne vit pas seule. Son compagnon, très gentil mais avec lequel elle n'avait déjà plus beaucoup de rapports, se doute de rien, si ce n'est qu'il ne comprend pas toujours les retards de sa femme.

Sarah trouve toujours une parade. Mais il a bien remarqué ses tenues très sexy. Néanmoins Sarah en profite et joue facilement le rôle de l'inaccessible. Femme fatale, et ça marche. C'est elle qui décide quand il peut coucher avec elle, Sarah contrôle en réalité parfaitement son couple sans qu'il ne s'en soit aperçu.

Maxime, son homme depuis maintenant 3 ans avec lequel elle partage un petit mais bel appartement parisien, est éperdument amoureux d'elle. Elle l'aime énormément aussi, ses sentiments sont forts, même si elle a déjà culpabilisé plus d'une fois Jamais elle n'avait pensé qu'elle pourrait être ainsi et faire cela, et pourtant. Cette phrase si banale elle l'a tellement entendu qu'elle n'y prête même plus attention.

Sarah lui sourit aussi, défaisant sa petite veste en cuir sous laquelle elle porte un très léger chemisier, assez transparent. Tu n'aimes pas que ta petite femme soit belle quand elle rentre pour toi? Sa petite jupe, que Anthony affectionne particulièrement en passant, se soulève un peu du fait qu'elle soit obligée d'écarter un peu ses cuisses pour se mettre près de lui.

S'étonne-t-il un peu alors qu'elle se précipite pour l'embrasser, posant chacune de ses mains sur ses joues. Elle ment, un peu, beaucoup. C'est Anthony qui lui avait ordonné d'en mettre, dans un sms tôt ce matin-là. Sarah apprécie toutefois le regard plein de désir de son homme à la vue de ce petit dessous sexy. Ce qui fait de l'effet à Maxime vu que sa queue se fait dure dans son pantalon.

Tout en le regardant coquinement elle déboutonne son chemisier et le balance par terre. Ayant aussi gardé ses talons, elle continue de l'exciter, elle l'embrasse dans le cou et le caresse. Elle prend sa main pour l'enfiler sous sa jupe. Maxime se laisse diriger, elle glisse sa main dans son petit string. Il ne dit rien et lui sourit en refermant ses yeux, pris de plaisir. La petite chatte de Sarah est légèrement humide, elle aime retrouver son homme ainsi, mais un coin de sa tête pense toujours à Anthony.

Elle se laisse cependant aller, alors qu'il la doigte. Elle se mordille les lèvres et ses mains viennent déboutonner son pantalon et sortir la queue de son homme.

Une petite semaine qu'il n'avait pas eu de rapport alors Maxime devient fou de désir et la caresse de plus en plus vivement.

Son string s'écartant sa chatte glisse le long de sa queue. Elle échange des petits regards avec Maxime, il n'en peut plus, quand soudain son gland rentre dans sa petite chatte. Ils s'embrassent fougueusement et les va-et-viens s'accélèrent. Sarah remue ses fesses et les fait claquer contre lui.

Maxime peut difficilement se retenir et jouit rapidement dans sa chatte, maintenant fortement ses fesses avec ses mains. Elle lui sourit, l'embrassant tendrement, même si elle n'a eu le temps de vraiment jouir.

Ce n'est guère important puisqu'elle a déjà eu une semaine chargée Ils s'embrassent à nouveau, se dévisageant à tour de rôle, tandis qu'il caresse amoureusement ses fesses. Sarah ne va pas tarder à mettre sa petite nuisette pour dormir car Anthony l'a prévenu, avant qu'elle s'en aille, qu'une longue journée allait l'attendre Voilà un petit mois que Sarah est à la merci d'Anthony et que sa vie professionnelle est rythmée selon ses envies.

Ce n'est pas le seul à s'amuser au bureau puisque Julien a été de la partie plusieurs fois encore. Des bruits de couloir font état de nombreuses rumeurs au sujet de Sarah. Certains disent qu'ils l'auraient aperçu sucer le "Boss", comme ils disent, dans son bureau pour espérer une promotion.

D'autres affirment que c'est tout simplement une salope qui a couché avec plein de gars dans la boîte sans qu'on sache véritablement qui. Peut-être sont-ils juste jaloux? Mais il y a de quoi, ses tenues feraient bander un aveugle. Finalement, personne ne s'imaginent l'étendue de la servitude de Sarah envers Anthony, car c'est sa chienne, ni plus ni moins. Elle reste de plus en plus souvent tard avec lui, quand ils ne sont plus que deux, ce qui devient difficile à expliquer à son homme Maxime.

Anthony adore tellement la défoncer à ce moment après une dure journée. Les locaux étant vides, Sarah a tendance à se lâcher encore plus et il apprécie davantage. Ce matin-là elle est parfaitement habillée, sexy et élégante comme toujours, du haut de ses talons avec sa jupe très courte, c'est obligatoire en fait et il a bien su lui faire comprendre à de nombreuses reprises.

Les regards des autres hommes de l'entreprise se posent très très souvent sur elle, mais ça ne lui déplait pas forcément. Aujourd'hui Sarah a rendez-vous avec lui à 10h, elle sait à peu près à quoi s'attendre, Anthony affectionne les pipes matinales sous son bureau lorsqu'elle y laisse un peu de son rouge à lèvre, et qu'il puisse jouir directement dans sa bouche sans qu'elle ne l'ouvre, évidemment.

En réalité, ce rendez-vous n'est pas comme les autres, le motif est particulier. A l'approche de la date d'anniversaire du premier mois de son contrat de travail, Anthony souhaite y apporter des modifications. Sarah a aussi fait du bon boulot, il faut le reconnaître, et sa docilité est exemplaire, pour le moment. Il est 10h pile, quelqu'un frappe à la porte. Alors qu'il est tranquillement dans son fauteuil, il l'invite à rentrer. Sarah lui souriant tendrement referme la porte d'une main.

Elle commence ensuite à se mettre à genoux puis à 4 pattes, comme à son habitude, pour venir se rapprocher de lui, sans même qu'il n'ordonne quoique ce soit. Sarah est surprise, ravalant sa salive elle se relève et s'assoit sur la chaise face à son bureau. Elle n'ose pas répondre à cette moquerie et baisse ses yeux.

On va établir un avenant pour augmenter ta rémunération, comme tu travailles vraiment bien, entre autres Enfin au moins cette promotion aura le mérite de justifier tes heures supp' vis-à-vis de Maxime n'est-ce pas? Elle répond avec un petit sourire, mais un peu forcé, préférant ne rien imaginer. Sarah ne comprend pas très bien et se demande ce qu'elle va devoir faire de plus encore. Anthony lui tend la première page avec les modifications sur sa rémunération. Son salaire est quasiment doublée, voire plus, de quoi la faire réfléchir très vite, même si elle ne connaît pas la nature de la contrepartie.

Voyant la somme elle lui sourit, elle ne peut s'empêcher de mordiller sa lèvre, elle bombe un peu sa poitrine avec le regard pris d'un désir sexuel soudain. Anthony ravit, lui tend désormais la deuxième page, celle qui modifie l'article 12 et lui rajoute des fonctions Elle se redresse un peu et lui sourit et prend la feuille, penchant en passant sa poitrine vers lui. Sarah commence à lire, lignes après lignes ses sourcils froncent un peu plus, relisant certains passages elle ravale sa salive par moment.

Les besoins sont définis unilatéralement par le Responsable en accord avec le ou les clients concerné s , sans que le consentement de la Salarié soit requis. Sauf instructions contraires du Responsable, la Salariée est par conséquent tenue de respecter scrupuleusement les exigences du ou des clients. La Salariée renonce à toutes rémunérations pour ces services et reconnaît expressément les offrir sans aucune contrainte.

La Salariée pourra toutefois valablement demander une augmentation salariale s'il est prouvé et justifié que ses services ont permis la conclusion d'au moins cinq contrats ou partenariats au cours d'un trimestre. Dans le cas où la Salariée ne se conformerait pas aux instructions de son Responsable ou d'autres personnes ayant autorité sur elle, dont les clients concernés par ces services, le présent contrat sera rompu avec effet immédiat et aucune indemnité ne pourra lui être allouée.

Fébrilement elle prend le stylo qu'il lui a tendu. Elle hésite à poser une question mais tout semble pourtant clair Si elle ne signe pas, soit son contrat s'arrêtera, soit il lui fera payer son choix. Réfléchissant difficilement ses yeux retournent sur l'autre page où est mentionnée la rémunération, avec son salaire qui sera doublé en un mois. Elle sait qu'elle ne pourra jamais gagné autant dans toute sa vie ailleurs.

Il est aussi précisé qu'elle devient également "Responsable Adjointe", tout du moins sur les documents officiels, pas en réalité, évidemment. Elle signe, puis pose le stylo. On en reparle et tiens toi prête. Je n'ai plus besoin de toi pour le moment, tu peux retourner bosser.

Sarah, repartie s'installer à son bureau, repense au contrat. Elle hésite à retourner voir Anthony mais craint une fin de non-recevoir. C'est même sûr, il est en réunion. Elle a une confiance aveugle en lui mais cette fois elle doute. Elle se repenche sur le contrat, pensant probablement avoir mal lu ou rêver.

Comment peut-il faire ça? En fait, elle n'imaginait absolument pas l'influence d'Anthony dans l'entreprise. Mais, étrangement, elle mouille un petit peu. L'emprise d'Anthony sur elle est devenue une drogue, très addictive. Souvent en rentrant chez elle, lorsqu'elle retrouve Maxime, elle se dit qu'il faut vraiment qu'elle arrête tout ça.

Cela ne reste que des pensées Sarah a annoncé la nouvelle à quelques-unes de ses collègues, elles sont toutes ravies qu'elle soit Responsable Adjointe. Plus honnêtement, n'étant là que depuis un mois et ayant déjà une promotion, elles sont extrêmement jalouses et la suspectent d'un tas de choses.

Sarah quitte cette ambiance hypocrite pour aller se réfugier aux toilettes, et reprendre un peu ses esprits. Après être sortie du cabinet elle se dirige au lavabo et se regarde dans la glace. Elle pense au client de cet après-midi, se demandant qui ce sera.

Alors qu'elle coupe l'eau du robinet la porte des toilettes s'ouvre, c'est Julien, le beau Directeur Commercial aux yeux bleus. Se lavant les mains, Sarah est légèrement cambrée et il lui adresse un beau sourire. Il vient près d'elle sans rien dire, passer ses mains sous l'eau dans le lavabo à côté. Après s'être essuyé les mains Julien donne une petite tape sur ses fesses comme pour la féliciter de sa promotion , ce qui la pousse doucement contre le lavabo.

Sarah ne dit pas un mot et commence à vouloir se diriger vers la sortie. Il la regarde un peu étonné et moqueur, avant de lui dire doucement à l'oreille "T'as oublié que t'étais une chienne ou Je m'en contrefous que t'aies des clients à assouvir cette aprem', tu comprends? Ils se regardent dans les yeux, Sarah ne sait quoi faire, il ajoute "Anthony serait pas content que tu désobéisses Sarah sait qu'ils sont proches.

Défaisant sa chemise il lui ordonne de faire de même avec son chemisier. Fixant son entre jambes Julien lui fait comprendre qu'elle doit déboutonner son pantalon. L'embrassant à pleine bouche il serre désormais ses fesses bien fermes avec ses mains. Ses mains remontent dans son dos, la caressant d'abord tendrement puis sauvagement.

Sa main revenant à son cou, il appuie ensuite sur sa tête pour lui indiquer le chemin à suivre, à genoux. Obéissante, elle descend le long de ses abdos pour les embrasser en le regardant dans les yeux et atterrisant au niveau de son entre-jambe sa main vient s'agripper au boxer pour le faire tomber avec le pantalon en même temps.

Tous les deux s'agitent de plus en plus, craignant que quelqu'un puisse rentrer. Sarah, effrayée à l'idée qu'elle puisse encore être surprise ainsi, est hésitante au départ avant de se lancer vivement devant le beau membre de Julien sous ses yeux. La bouche expérimentée de Sarah est l'incarnation même du paradis pour n'importe quel homme sensible aux charmes féminins.

Elle joue avec sa queue comme si c'était la dernière pipe de sa vie. Sarah a le don de vous faire oublier qui vous êtes, où vous êtes.

Sa langue parcours son long sexe, doux et dur à la fois, dans un bonheur immense qu'il ne peut contenir, poussant de temps à autre des petits soupirs et maintenant bien sa bouche contre sa queue.

Ses douces lèvres sucent parfaitement sa queue. La mini-jupe complétement relevée et les jambes bien écartées elle se met à véritablement pomper Julien comme jamais, utilisant l'une de ses mains pour le branler en même temps. Il adore ça, il pourrait jouir d'une seconde à l'autre mais ce serait dommage de ne pas la prendre par derrière devant contre le lavabo. Il ne va pas s'en priver, il la relève fortement en tirant sur ses cheveux, l'autre main lui mettant une fessée violente il la retourne contre le lavabo.

Excitée, elle se cambre très docilement, oubliant tout le reste. Passant sa main dans son cou puis sur ses seins son gland se colle à sa chatte avant qu'il ne glisse sa grosse queue d'un coup sec avec une folle envie de se vider dedans, purement et simplement. Tant bien que mal elle s'agrippe au lavabo tandis qu'il la défonce sans pitié, sa chatte mouillant toujours plus.

Il maintient ses hanches pour la démonter. Elle jouit tout en le regardant dans le miroir du fond de ses yeux bleus, ouvrant la bouche plus en grand pour gémir. Peu importe le bruit.

Julien très excité par ses doux mots sortis de sa bouche n'arrive plus à se retenir. Sortant sa queue de sa chatte il la branle fortement contre son cul et le sperme ne met qu'une poignée de seconde avant de sortir et de gicler contre ses fesses.

Restant bien cambrée Sarah lui sourit en le regardant dans le miroir, alors qu'elle se mordille la lèvre. Elle passe sa main derrière elle pour venir caresser la belle queue de Julien qui reste près d'elle. Sa main effleure et touche gentiment ses couilles, comme pour vérifier si elles ont bien été vidées. Se collant à elle il lui chuchote "Je comprends pourquoi t'as été augmentée Elle lui sourit sincèrement, alors qu'un peu de sperme coule de ses fesses à sa jambe.

Il se rhabille, part des toilettes et en ressort comme si de rien n'était. Sarah s'essuie un peu et se rhabille vite avant que quelqu'un arrive. Si vite qu'elle en oublie de remettre son string restée sous le lavabo.

Et dire que la journée ne fait que commencer Après une pause déjeuner avec quelques collègues où elle a préféré ne pas évoquer sa promotion, Sarah regagne son bureau et part prendre l'ascenseur, seule. Il y a 15 étages à monter, le temps lui paraît interminable. Elle ne cesse de penser à l'éventuelle réunion qui se tiendra cet après-midi, elle n'en sait à vrai dire pas plus Se tenant debout contre le miroir de l'ascenseur elle sent tout à coup un petit frison, et réalise, très tardivement, qu'elle ne porte plus de string.

Quelle idiote se dit-elle en souriant naïvement et repensant à Julien, avant que les portes de l'ascenseur ne s'ouvrent. Elle décide alors de faire un petit détour par les toilettes pour récupérer son dessous. Une fois aux toilettes, elle cherche partout mais ne comprend absolument pas ce qui a bien pu se passer Qu'importe, elle retourne à son poste.

Le temps passe, lentement, jusqu'à ce qu'Anthony passe la voir. Sarah se lève fébrilement de son siège et prend son bloc note habituel et part dans sa direction avant qu'il ne l'interrompe.

Le reposant elle le suit, de plus en plus tendue. Il y a de quoi puisque la société Landex est l'un des plus gros clients de la boîte, Anthony en est fier et particulièrement attaché.

Dans ce couloir qui mène à la salle de réunion, un millier de questions se bousculent dans sa tête. Elle se remémore notamment cette fameuse clause de son nouveau contrat, puis elle préfère oublier. En arrivant à la salle de réunion elle découvre que Julien est déjà assis. Il n'y a plus de doute, il sait. Sarah ne connaissait pas cette salle si luxueuse qui semble réservée aux grandes occasions.

D'un côté une baie vitrée donnant sur la ville avec une vue à couper le souffle, de l'autre un long miroir orné de décoration qui donne une impression d'infini.

Alors qu'Anthony et Julien échangent quelques mots à voix basse, chacun finit par s'assoir autour de la table. Quelques secondes s'écoulent avant que le téléphone ne retentisse pour annoncer l'arrivée du client. Durant cette brève attente, Anthony regarde ostensiblement Sarah qui se sent un peu gênée.

Enfilant sa main dans la poche de sa veste il en sort un string qu'elle ne tarde pas à reconnaître Julien tire un grand sourire. La porte s'ouvre, la secrétaire invite les clients à les rejoindre.

Deux hommes, tous deux vêtus d'un costard impeccable, l'un Gabriel âgé d'une quarantaine d'année est Directeur Général, tandis que l'autre, Thomas, plus jeune, est son Adjoint. Sans une once d'hésitation Anthony se lève et les salue. Les échanges sont très familiers, il les connaît depuis assez longtemps.

Le regard de ces messieurs remarque évidemment la présence féminine. Anthony les invite à s'asseoir avant qu'il ne la présente un peu plus en détails Enfin ce n'est pas moi qui vais vous l'apprendre! Sarah est surprise, presque choquée même. Pourtant cette réalité elle la connaît mieux que quiconque. En fait, la grande différence, c'est qu'elle n'avait jamais entendu ces vérités sortir de la bouche d'Anthony en présence d'autres personnes. Sarah, quelque peu perturbée, ne sait quoi répondre.

Ses mains posées sur la table semblent trembler un peu et ses yeux n'osent à peine se lever vers eux. Un silence s'installe, court, mais si long pour elle. Il claque des doigts en indiquant la table et ne la lâche pas des yeux. C'est donc maintenant, le moment est venu Sarah est là devant ces hommes étrangers à la boîte et elle pourrait très bien tout claquer et quitter cette entreprise, pourtant elle n'y arrive pas, le pourrait-elle ou le voudrait-elle?

Au fond, si vraiment elle voulait partir elle commencerait d'abord par ne plus mouiller dès qu'Anthony lui ordonne quoique ce soit, et ce y compris les choses les plus humiliantes qui soient. Sans réfléchir plus longtemps elle lance un petit regard de salope à Thomas avant de commencer à baisser sa petite jupe.

Elle n'a rien dessous, elle les laisse admirer sa petite chatte et sent un désir inexplicable parcourir tout son corps. Ils se taisent et apprécient le spectacle avant qu'elle ne se glisse doucement sur la table en se mettant à 4 pattes, commençant à se déhancher et à échanger des regards de plus en plus explosifs avec tous ces hommes qui l'entourent.

Ils ne tardent pas à passer leurs mains sur elle pour sentir la douceur de sa peau, et à la caresser comme on le ferait pour une gentille chienne. Gabriel passe également sa main sur son cul et lui donne une petite fessée.

C'est qu'une chienne, faites-en ce que vous voulez, réplique autoritairement Anthony. N'est-ce pas hein Sarah? Telle une chienne qui chercherait du réconfort auprès de son maître elle échange des regards tendres avec lui et le laisse enfiler un doigt dans sa bouche.

Souriant il lui murmure quelques mots et sa voix se fait plus douce. Alors que Gabriel se met à l'aise et se déshabille peu à peu, Thomas se lève et part s'installer au coin salon non loin de la grande table. Rempli d'excitation il regarde la scène, puis il dézippe doucement son pantalon, commençant à se branler en la voyant si docile. Anthony s'approche de l'oreille de Sarah et lui chuchote " Maintenant t'as pas intérêt à me décevoir, tu fais ta petite pute obéissante et tu te la fermes Baissant les yeux elle descend de la table pour se remettre à 4 pattes par terre où Gabriel quasiment nu lui claque le cul en l'ordonnant d'aller plus vite.

Terriblement bien cambrée elle laisse entrevoir des petits sourires coquins. Elle sent sa petite chatte surchauffer et ne résiste plus à l'envie d'assouvir les désirs les plus fous de ces deux messieurs Elle se dirige alors, doucement mais sûrement, vers le beau membre de Thomas qui n'attend plus que sa petite bouche si chaleureuse et accueillante Doucement elle avance vers Thomas qui s'est assis sur un sofa. Ses fesses rebondissent à chaque fois que ses genoux frôlent le sol.

Depuis, je suis moins frivole et je ne couche plus avec le premier venu, les lendemains peuvent être difficiles! Chloé, 33 ans, chargée de communication. Au bureau, j'ai rencontré un homme super sexy. Et cette fois, j'y ai pris énormément de plaisir!

Un vrai déclic, car depuis, ça ne me dégoûte plus. Emilia, 29 ans, journaliste L'échappée belle Après une grossesse sans rapport sexuel, entre mon mari et moi, c'était le calme plat. Avec un nourrisson qui ne faisait pas ses nuits, notre vie sexuelle était réduite à néant. Il faut dire que je n'avais pas vraiment la tête à ça. Parce qu'il n'en pouvait plus, mon mari a décidé de me faire une surprise: Tous seuls, tous les deux, pas de bébé à changer, pas de biberon à préparer, rien à faire.

On a vécu un véritable festival du sexe! On n'a pas quitté la chambre du week-end tant pis pour Florence, on y retournera. Et moi, j'ai retrouvé ma libido endormie depuis trop longtemps.

Christine, 34 ans, comptable. Petit jeu sexuel J'étais mariée depuis 6 ans, et à l'époque, le sexe relevait plus du devoir conjugal que de l'étreinte passionnée. J'ai accepté, et ce fut un véritable feu d'artifices sensuel. Tous mes autres sens étaient en éveil. Mon corps réagissait à la moindre caresse inattendue, du coup mon plaisir était décuplé.

Ma vie de famille a pris le dessus sur ma vie de femme. Nos conversations étaient purement amicales au départ, puis elles sont naturellement devenues plus intimes. Je pouvais tout lui raconter. Après quelques semaines d'échanges, nous avons décidé de nous rencontrer. Finalement, cela a été tout le contraire.

Avec lui, je n'avais aucun complexe, je pouvais lui faire part de tous mes désirs, rien ne le choquait. Nicole, 40 ans, assistante sociale. Tromperie révélatrice Je sortais avec mon copain depuis 9 mois quand il m'a présenté Paul, son meilleur ami. Nous sommes devenus rapidement très proches, à tel point que nous nous voyions parfois tous les deux, sans Jérôme.

Après une soirée passée à discuter, à rire, on a dérapé. On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois.

J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain. Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse.

Charlotte, 24 ans, serveuse Amoureuse Mon déclic sexuel? Le jour où j'ai fait l'amour avec un mec dont j'étais vraiment amoureuse. Le sexe avec des sentiments, c'est encore meilleur! Sabrina, 26 ans, libraire Rencontre sans lendemain Célibataire, alors que j'étais en pleine phase "chuis-trop-moche-personne-ne-veut-de-moi", j'ai couché avec un mec rencontré en boîte.

C'était pas une flèche, c'est vrai, mais il était mannequin et super bien foutu. J'ai pris mon pied, sans conséquence. Cette nuit a reboosté ma confiance en moi et ma bonne humeur pour les 6 mois suivants!

Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse. Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison.

J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir. Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps! Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne.

Un nouveau plaisir Quand j'ai rencontré mon ami actuel, j'avais été mariée pendant 8 ans. J'avais toujours refusé la sodomie à mon ex-mari, je trouvais ça dégradant et puis surtout douloureux! Là, c'est venu naturellement, je me suis laissée aller en toute confiance et nous avons partagé ensemble un moment intense, un plaisir nouveau pour moi! Comment ai-je pu me priver pendant tant d'années?

Sans doute que le partenaire joue un rôle important Je ne jouissais que pendant les préliminaires , quand on stimulait mon clitoris. Et là, ça a été le déclic! En fait, je venais de découvrir mon point G. Ju stine, 28 ans, prof de maths Attendre pour prolonger le désir Pour notre 3e rencard, j'avais invité Guillaume à dîner chez moi, et je comptais bien poursuivre la soirée au lit. Sauf que quand j'ai commencé à le déshabiller, il m'a arrêtée: Pourtant, je trouvais qu'il se passait un truc entre nous, il me plaisait vraiment!

On a continué à se voir: J'avais envie de lui, c'était dingue. Et je sentais bien que lui aussi crevait de désir.






Video sex gratui sexe Grat


Il en sort un collier sexy, muni d'une laisse. Il ne faut qu'une demi-seconde à Sarah pour comprendre la suite. Souriant il glisse ce collier autour de son cou en mettant de côté ses cheveux, puis commence à tirer un peu sur la laisse, s'amusant avec.

Docilement elle s'exécute à tous ses désirs. Elle le laisse jouer avec la laisse, remettant sa bouche sur sa queue, tirant parfois dessus, sans se soucier du mal qu'il pourrait lui faire, qu'importe. Elle n'ose exprimer sa pensée, entre plaisirs inavoués, et peur de l'inconnu. Elle hoche doucement sa tête, ce qui ne se distingue pas beaucoup de ses va-et-viens.

Son string est toutefois trempée, l'envie lui démange de titiller son petit clito et de jouer avec ses lèvres. Mais elle n'ose pas. Au même moment quelqu'un toque à la porte. Sarah s'arrête, surprise elle sursaute et regarde Anthony avec une certaine pitié, continuant de le branler, mais très doucement.

La vue est imprenable, le beau petit cul de Sarah qui remue doucement au rythme de la pipe qu'elle donne à Anthony. Sarah espère qu'il va le renvoyer, que ce Julien ne puisse pas voir son visage. Sous le regard menaçant d'Anthony, elle continue de le pomper, encore.

Tu te rappelles de Marie? Julien un peu surpris finit par se prêter au jeu et apprécie fortement le spectacle que Sarah est en train de lui offrir, le cul superbement cambré. Quel homme pourrait y résister? Les paupières d'Anthony font signe à Julien qu'il a le droit de faire tout ce qui lui chante. A cet instant Sarah sent les mains se poser sur ses fesses et ne peut s'empêcher de sursauter doucement au toucher froid de cet homme.

Il passe sa main sur chatte, trempée. Anthony sourit fièrement, avant d'ajouter en fixant les yeux de Sarah "Remues ton cul putain! Fais lui plaisir merde! Julien titille aussi son anus, Sarah semble moins réceptive, hésitante.

Sarah se décontractant un peu, baissant aussi encore un peu plus ses yeux. Sarah pousse de petits gémissements et se met à bouger ses fesses au rythme de ses doigts Continuant de pomper allégrement Anthony, Julien s'approche d'elle et la fesse vivement. Coincée entre ces deux hommes, ses orifices à leur disposition, Sarah se sent de plus en plus mouillée, et terriblement gênée d'être ainsi devant Julien dont elle n'a pu encore voir le visage.

Ses hanches se dandinent doucement tandis qu'elle lèche les couilles de son responsable. Julien dézippe son pantalon vaillamment, sa patience ayant atteinte ses limites. La grosse queue de Julien tapant également contre la fente de Sarah, humide. Sans la moindre consigne, elle se met à se cambrer, tout en regardant Anthony dans les yeux qui lui sourit.

Julien défait sa chemise boutons après boutons avec un petit sourire en coin et tire sur la laisse pour la relever.

Il la prend par le cou avant de lui murmurer à l'oreille quelques mots: Sarah hoche doucement la tête alors que son cou est maintenu par la main de Julien. Bloquée, elle obéit aux moindres de ses désirs.

Retirant de plus belle sur la laisse il la colle contre lui et l'amène sur le bureau, il la dépose violemment sur le dos en enlevant définitivement son string.

Sarah voit enfin son visage, elle est excitée, prête à s'offrir sur ordre d'Anthony. Sa main vient vivement caresser sa chatte alors que Anthony toujours assis dans son fauteuil passe ses doigts dans sa bouche qu'elle se met à sucer. Les yeux remplis d'envie Julien glisse sa queue dans sa chatte, commençant à la prendre de plus en plus fortement et passant ses mains sur ses hanches.

Son gland rentre et rerentre sans cesse. Sarah gémit, sa chatte s'humidifie au rythme de ses va-et-viens tandis qu'elle mordille les doigts d'Anthony. Ce dernier sourit et la regarde se faire prendre par son collègue comme une vulgaire petite chienne. Il apprécie la voir ainsi à la merci d'un autre homme. La queue, particulièrement grosse de Julien, s'amuse toujours un peu plus dans sa chatte et ses mains viennent taper de temps en temps ses seins, qui ondulent selon les mouvements de sa bite dans sa petite chatte humide.

Sarah ferme les yeux, gémit et se laisse emporter, écartant toujours plus ses cuisses. Deux hommes pour elle, elle en a souvent rêvé lors de nuits érotiques où elle trempa ses draps. Les doigts d'Anthony glissent doucement dans sa bouche, elle le regarde parfois en faisant un petit sourire très coquin. Elle s'agrippe également au bureau tandis que le téléphone retentit, mais personne n'y réponds et les gémissements résonnent dans la pièce.

Julien ferme les yeux son plaisir augmente à chaque coup de bassin contre elle. Il prend fortement sa cuisse et retire à nouveau sur la laisse entourant son cou toujours plus serré avant de la coller contre lui puis de la retourner sur le bureau. Elle est trempée, il lèche sa mouille. Sarah gémit, Julien la fesse tout en passant désormais sa langue sur son petit trou, avec en par moment des doigts sur son clito. Il se met ensuite à la doigter clairement avec un, puis deux et trois doigts.

Il accélère à l'intérieur jusqu'à ce qu'elle gémisse. Anthony se relevant rapproche sa queue de sa bouche qu'elle ouvre instinctivement pour lui faire plaisir, comme à son habitude, échangeant des regards complices. Elle se délecte de son gland tout humide et caresse sa bite avec sa langue de long en large avant d'embrasser doucement ses couilles. Elle gémit à cause des petits coups de langue de Julien sur et dans son petit trou.

Il y glisse sa langue et joue avec son anus. Anthony dès à présent passe sa main dans les cheveux de sa chienne avant de coller son visage contre ses couilles puis de lui faire gober son membre très dur jusqu'au fond de sa petite gorge.

S'étouffant un peu, elle tousse mais se remet vite et de façon très soumise à le sucer du mieux qu'elle peut sous le regard sévère de son responsable. Alors que Julien continue de bien lécher son trou, ses fesses s'écartent de plus en plus au point de lui donner l'envie d'y enfourner sa grosse queue.

Il se relève et son gland se collant à ses fesses, il se frotte un petit peu en la regardant sucer Anthony. Sans plus attendre il rentre sa queue dans son cul, Sarah crie dès son entrée puis se relâche, reprenant la queue d'Antony en bouche. Souriant et la voyant se faire défoncer juste devant lui, Anthony ne résiste guère plus longtemps et sent son sperme monter. Remarquant son désir Sarah sourit malicieusement et tout en le branlant avec sa main elle lèche et entoure doucement son gland avec sa bouche, attendant patiemment sa récompense alors qu'elle remue son derrière en raison des coups de bite dans son cul de Julien.

Tout son foutre se déverse sur le visage et la bouche de Sarah qui continue quoiqu'il en soit de sucer sa queue et de le vider au maximum. C'est une bonne chienne. Julien prend son pieds et la démonte très fortement, elle crie. Il ne faut pas longtemps pour qu'il jouisse aussi et lâche tout sur ses fesses "Putain Sarah sourit, ne disant rien et sentant le sperme couler sur ses fesses, ses cuisses Julien s'affale dans un fauteuil à côté, épuisé mais ravit de cette nouvelle assistante.

Anthony, retombé dans son fauteuil, reste pensif quelques instants et échange un regard avec Julien. Les deux remettent leur pantalon et Julien repart tranquillement, l'esprit libre, les couilles vidées, pour travailler sur ses différents dossiers, qui mériteront, il l'espère, l'accompagnement d'une assistance bien docile comme Sarah Anthony sourit et ajoute plus sévèrement " T'attends quoi pour lécher tout ce sperme autour de ta bouche?

Regardant dans les yeux son responsable, Sarah s'exécute immédiatement et s'en délecte avec joie, mordillant en passant ses lèvres. Après ce court moment, mais intense et sexuellement bestiale, Anthony renvoie sa chienne à son bureau pour qu'elle travaille sur ses dossiers. Sarah, excitée mais tout aussi perturbée, se rhabille et y va sans broncher, comprenant dorénavant qu'elle risque d'être offerte à bien d'autres hommes de l'entreprise Tandis que la journée se termine et qu'elle va devoir rentrer incessamment sous peu chez elle, un détail lui revient à l'esprit: Cela fait maintenant plusieurs semaines que Sarah a été embauchée.

Ses tenues sont toujours mûrement réfléchies chaque matin pour le bon plaisir de son responsable. Elle a retrouvé cette envie de séduction, et ne peut surtout pas résister à la queue et au sourire d'Anthony. Sa relation avec lui est en effet toujours aussi complice et les gâteries sont très nombreuses. Elle connaît le goût de son sperme merveilleusement bien, et il ne cesse de la surprendre. Il faut dire que Sarah, très docile, est toujours prête à tous ses désirs.

Hormis Julien et son responsable, personne ne semble donc être au courant de tout ce qui se trame dans le bureau du dernier étage, enfin se dit-elle. Aujourd'hui elle l'a simplement sucé à la pause de midi, presque la routine, mais le plaisir toujours aussi fort quand ils s'échangent des regards. Ce soir, Sarah rentre chez elle, pas en retard pour une fois. C'est un détail, mais pas des moindres, Sarah ne vit pas seule. Son compagnon, très gentil mais avec lequel elle n'avait déjà plus beaucoup de rapports, se doute de rien, si ce n'est qu'il ne comprend pas toujours les retards de sa femme.

Sarah trouve toujours une parade. Mais il a bien remarqué ses tenues très sexy. Néanmoins Sarah en profite et joue facilement le rôle de l'inaccessible. Femme fatale, et ça marche. C'est elle qui décide quand il peut coucher avec elle, Sarah contrôle en réalité parfaitement son couple sans qu'il ne s'en soit aperçu. Maxime, son homme depuis maintenant 3 ans avec lequel elle partage un petit mais bel appartement parisien, est éperdument amoureux d'elle.

Elle l'aime énormément aussi, ses sentiments sont forts, même si elle a déjà culpabilisé plus d'une fois Jamais elle n'avait pensé qu'elle pourrait être ainsi et faire cela, et pourtant.

Cette phrase si banale elle l'a tellement entendu qu'elle n'y prête même plus attention. Sarah lui sourit aussi, défaisant sa petite veste en cuir sous laquelle elle porte un très léger chemisier, assez transparent.

Tu n'aimes pas que ta petite femme soit belle quand elle rentre pour toi? Sa petite jupe, que Anthony affectionne particulièrement en passant, se soulève un peu du fait qu'elle soit obligée d'écarter un peu ses cuisses pour se mettre près de lui.

S'étonne-t-il un peu alors qu'elle se précipite pour l'embrasser, posant chacune de ses mains sur ses joues. Elle ment, un peu, beaucoup. C'est Anthony qui lui avait ordonné d'en mettre, dans un sms tôt ce matin-là. Sarah apprécie toutefois le regard plein de désir de son homme à la vue de ce petit dessous sexy. Ce qui fait de l'effet à Maxime vu que sa queue se fait dure dans son pantalon. Tout en le regardant coquinement elle déboutonne son chemisier et le balance par terre.

Ayant aussi gardé ses talons, elle continue de l'exciter, elle l'embrasse dans le cou et le caresse. Elle prend sa main pour l'enfiler sous sa jupe. Maxime se laisse diriger, elle glisse sa main dans son petit string. Il ne dit rien et lui sourit en refermant ses yeux, pris de plaisir. La petite chatte de Sarah est légèrement humide, elle aime retrouver son homme ainsi, mais un coin de sa tête pense toujours à Anthony.

Elle se laisse cependant aller, alors qu'il la doigte. Elle se mordille les lèvres et ses mains viennent déboutonner son pantalon et sortir la queue de son homme. Une petite semaine qu'il n'avait pas eu de rapport alors Maxime devient fou de désir et la caresse de plus en plus vivement. Son string s'écartant sa chatte glisse le long de sa queue. Elle échange des petits regards avec Maxime, il n'en peut plus, quand soudain son gland rentre dans sa petite chatte.

Ils s'embrassent fougueusement et les va-et-viens s'accélèrent. Sarah remue ses fesses et les fait claquer contre lui. Maxime peut difficilement se retenir et jouit rapidement dans sa chatte, maintenant fortement ses fesses avec ses mains. Elle lui sourit, l'embrassant tendrement, même si elle n'a eu le temps de vraiment jouir. Ce n'est guère important puisqu'elle a déjà eu une semaine chargée Ils s'embrassent à nouveau, se dévisageant à tour de rôle, tandis qu'il caresse amoureusement ses fesses.

Sarah ne va pas tarder à mettre sa petite nuisette pour dormir car Anthony l'a prévenu, avant qu'elle s'en aille, qu'une longue journée allait l'attendre Voilà un petit mois que Sarah est à la merci d'Anthony et que sa vie professionnelle est rythmée selon ses envies.

Ce n'est pas le seul à s'amuser au bureau puisque Julien a été de la partie plusieurs fois encore. Des bruits de couloir font état de nombreuses rumeurs au sujet de Sarah. Certains disent qu'ils l'auraient aperçu sucer le "Boss", comme ils disent, dans son bureau pour espérer une promotion.

D'autres affirment que c'est tout simplement une salope qui a couché avec plein de gars dans la boîte sans qu'on sache véritablement qui. Peut-être sont-ils juste jaloux? Mais il y a de quoi, ses tenues feraient bander un aveugle. Finalement, personne ne s'imaginent l'étendue de la servitude de Sarah envers Anthony, car c'est sa chienne, ni plus ni moins.

Elle reste de plus en plus souvent tard avec lui, quand ils ne sont plus que deux, ce qui devient difficile à expliquer à son homme Maxime. Anthony adore tellement la défoncer à ce moment après une dure journée.

Les locaux étant vides, Sarah a tendance à se lâcher encore plus et il apprécie davantage. Ce matin-là elle est parfaitement habillée, sexy et élégante comme toujours, du haut de ses talons avec sa jupe très courte, c'est obligatoire en fait et il a bien su lui faire comprendre à de nombreuses reprises. Les regards des autres hommes de l'entreprise se posent très très souvent sur elle, mais ça ne lui déplait pas forcément. Aujourd'hui Sarah a rendez-vous avec lui à 10h, elle sait à peu près à quoi s'attendre, Anthony affectionne les pipes matinales sous son bureau lorsqu'elle y laisse un peu de son rouge à lèvre, et qu'il puisse jouir directement dans sa bouche sans qu'elle ne l'ouvre, évidemment.

En réalité, ce rendez-vous n'est pas comme les autres, le motif est particulier. A l'approche de la date d'anniversaire du premier mois de son contrat de travail, Anthony souhaite y apporter des modifications. Sarah a aussi fait du bon boulot, il faut le reconnaître, et sa docilité est exemplaire, pour le moment. Il est 10h pile, quelqu'un frappe à la porte. Alors qu'il est tranquillement dans son fauteuil, il l'invite à rentrer.

Sarah lui souriant tendrement referme la porte d'une main. Elle commence ensuite à se mettre à genoux puis à 4 pattes, comme à son habitude, pour venir se rapprocher de lui, sans même qu'il n'ordonne quoique ce soit.

Sarah est surprise, ravalant sa salive elle se relève et s'assoit sur la chaise face à son bureau. Elle n'ose pas répondre à cette moquerie et baisse ses yeux. On va établir un avenant pour augmenter ta rémunération, comme tu travailles vraiment bien, entre autres Enfin au moins cette promotion aura le mérite de justifier tes heures supp' vis-à-vis de Maxime n'est-ce pas?

Elle répond avec un petit sourire, mais un peu forcé, préférant ne rien imaginer. Sarah ne comprend pas très bien et se demande ce qu'elle va devoir faire de plus encore. Anthony lui tend la première page avec les modifications sur sa rémunération. Son salaire est quasiment doublée, voire plus, de quoi la faire réfléchir très vite, même si elle ne connaît pas la nature de la contrepartie.

Voyant la somme elle lui sourit, elle ne peut s'empêcher de mordiller sa lèvre, elle bombe un peu sa poitrine avec le regard pris d'un désir sexuel soudain. Anthony ravit, lui tend désormais la deuxième page, celle qui modifie l'article 12 et lui rajoute des fonctions Elle se redresse un peu et lui sourit et prend la feuille, penchant en passant sa poitrine vers lui.

Sarah commence à lire, lignes après lignes ses sourcils froncent un peu plus, relisant certains passages elle ravale sa salive par moment. Les besoins sont définis unilatéralement par le Responsable en accord avec le ou les clients concerné s , sans que le consentement de la Salarié soit requis.

Sauf instructions contraires du Responsable, la Salariée est par conséquent tenue de respecter scrupuleusement les exigences du ou des clients. La Salariée renonce à toutes rémunérations pour ces services et reconnaît expressément les offrir sans aucune contrainte.

La Salariée pourra toutefois valablement demander une augmentation salariale s'il est prouvé et justifié que ses services ont permis la conclusion d'au moins cinq contrats ou partenariats au cours d'un trimestre. Dans le cas où la Salariée ne se conformerait pas aux instructions de son Responsable ou d'autres personnes ayant autorité sur elle, dont les clients concernés par ces services, le présent contrat sera rompu avec effet immédiat et aucune indemnité ne pourra lui être allouée.

Fébrilement elle prend le stylo qu'il lui a tendu. Elle hésite à poser une question mais tout semble pourtant clair Si elle ne signe pas, soit son contrat s'arrêtera, soit il lui fera payer son choix. Réfléchissant difficilement ses yeux retournent sur l'autre page où est mentionnée la rémunération, avec son salaire qui sera doublé en un mois. Elle sait qu'elle ne pourra jamais gagné autant dans toute sa vie ailleurs. Il est aussi précisé qu'elle devient également "Responsable Adjointe", tout du moins sur les documents officiels, pas en réalité, évidemment.

Elle signe, puis pose le stylo. On en reparle et tiens toi prête. Je n'ai plus besoin de toi pour le moment, tu peux retourner bosser. Sarah, repartie s'installer à son bureau, repense au contrat.

Elle hésite à retourner voir Anthony mais craint une fin de non-recevoir. C'est même sûr, il est en réunion. Elle a une confiance aveugle en lui mais cette fois elle doute. Elle se repenche sur le contrat, pensant probablement avoir mal lu ou rêver.

Comment peut-il faire ça? En fait, elle n'imaginait absolument pas l'influence d'Anthony dans l'entreprise. Mais, étrangement, elle mouille un petit peu. L'emprise d'Anthony sur elle est devenue une drogue, très addictive.

Souvent en rentrant chez elle, lorsqu'elle retrouve Maxime, elle se dit qu'il faut vraiment qu'elle arrête tout ça. Cela ne reste que des pensées Sarah a annoncé la nouvelle à quelques-unes de ses collègues, elles sont toutes ravies qu'elle soit Responsable Adjointe. Plus honnêtement, n'étant là que depuis un mois et ayant déjà une promotion, elles sont extrêmement jalouses et la suspectent d'un tas de choses.

Sarah quitte cette ambiance hypocrite pour aller se réfugier aux toilettes, et reprendre un peu ses esprits. Après être sortie du cabinet elle se dirige au lavabo et se regarde dans la glace. Elle pense au client de cet après-midi, se demandant qui ce sera. Alors qu'elle coupe l'eau du robinet la porte des toilettes s'ouvre, c'est Julien, le beau Directeur Commercial aux yeux bleus.

Se lavant les mains, Sarah est légèrement cambrée et il lui adresse un beau sourire. Il vient près d'elle sans rien dire, passer ses mains sous l'eau dans le lavabo à côté.

Après s'être essuyé les mains Julien donne une petite tape sur ses fesses comme pour la féliciter de sa promotion , ce qui la pousse doucement contre le lavabo. Sarah ne dit pas un mot et commence à vouloir se diriger vers la sortie. Il la regarde un peu étonné et moqueur, avant de lui dire doucement à l'oreille "T'as oublié que t'étais une chienne ou Je m'en contrefous que t'aies des clients à assouvir cette aprem', tu comprends? Ils se regardent dans les yeux, Sarah ne sait quoi faire, il ajoute "Anthony serait pas content que tu désobéisses Sarah sait qu'ils sont proches.

Défaisant sa chemise il lui ordonne de faire de même avec son chemisier. Fixant son entre jambes Julien lui fait comprendre qu'elle doit déboutonner son pantalon. L'embrassant à pleine bouche il serre désormais ses fesses bien fermes avec ses mains. Ses mains remontent dans son dos, la caressant d'abord tendrement puis sauvagement. Sa main revenant à son cou, il appuie ensuite sur sa tête pour lui indiquer le chemin à suivre, à genoux. Il faut dire que je n'avais pas vraiment la tête à ça.

Parce qu'il n'en pouvait plus, mon mari a décidé de me faire une surprise: Tous seuls, tous les deux, pas de bébé à changer, pas de biberon à préparer, rien à faire.

On a vécu un véritable festival du sexe! On n'a pas quitté la chambre du week-end tant pis pour Florence, on y retournera. Et moi, j'ai retrouvé ma libido endormie depuis trop longtemps. Christine, 34 ans, comptable. Petit jeu sexuel J'étais mariée depuis 6 ans, et à l'époque, le sexe relevait plus du devoir conjugal que de l'étreinte passionnée.

J'ai accepté, et ce fut un véritable feu d'artifices sensuel. Tous mes autres sens étaient en éveil. Mon corps réagissait à la moindre caresse inattendue, du coup mon plaisir était décuplé. Ma vie de famille a pris le dessus sur ma vie de femme. Nos conversations étaient purement amicales au départ, puis elles sont naturellement devenues plus intimes. Je pouvais tout lui raconter.

Après quelques semaines d'échanges, nous avons décidé de nous rencontrer. Finalement, cela a été tout le contraire. Avec lui, je n'avais aucun complexe, je pouvais lui faire part de tous mes désirs, rien ne le choquait. Nicole, 40 ans, assistante sociale. Tromperie révélatrice Je sortais avec mon copain depuis 9 mois quand il m'a présenté Paul, son meilleur ami.

Nous sommes devenus rapidement très proches, à tel point que nous nous voyions parfois tous les deux, sans Jérôme. Après une soirée passée à discuter, à rire, on a dérapé. On a couché ensemble, et j'ai adoré. Ce fut une nuit forte et intense, on a fait l'amour 3 fois. J'ai compris que mon mec ne me rendait pas heureuse, je l'ai quitté le lendemain.

Aujourd'hui, je vis avec Paul, et je suis toujours aussi amoureuse. Charlotte, 24 ans, serveuse Amoureuse Mon déclic sexuel? Le jour où j'ai fait l'amour avec un mec dont j'étais vraiment amoureuse. Le sexe avec des sentiments, c'est encore meilleur! Sabrina, 26 ans, libraire Rencontre sans lendemain Célibataire, alors que j'étais en pleine phase "chuis-trop-moche-personne-ne-veut-de-moi", j'ai couché avec un mec rencontré en boîte.

C'était pas une flèche, c'est vrai, mais il était mannequin et super bien foutu. J'ai pris mon pied, sans conséquence.

Cette nuit a reboosté ma confiance en moi et ma bonne humeur pour les 6 mois suivants! Gaëlle, 33 ans, médecin Avec deux hommes Pour moi, les expériences sexuelles à plus de deux étaient réservées aux films pornos A l'époque, j'étais célibataire. Un de mes ex avec qui j'étais restée amie m'invite à boire un verre et me présente à un de ses copains, plutôt beau gosse.

Nous passons la soirée tous les 3, et comme on s'entend bien, je leur propose de finir la soirée à la maison. J'avoue ne pas avoir prémédité ce qui s'est passé ensuite mais j'en garde un très bon souvenir. Quelle nana n'a pas fantasmé d'avoir deux beaux mecs en même temps! Je n'ai pas réitéré l'expérience mais je la conseille Céline, 30 ans, esthéticienne.

Du SM pour tous les goûts, des pseudos 2FOLIE, un milieu ultra fermé et très opaque ouvert, éclairé par un vrai témoignage réservé à un public majeur. Au delà de l'humour et de l'autodérision, immergez vous dans le milieu Sado-Maso où les patrons de réseaux sont les premiers à profiter gracieusement des services des putes virtuelles qu'ils embauchent.

RUBIS vous restitue des heures de connexion avec des clients aux fantasmes clairement exprimés, aux exigences sexuelles bien définies et aux sexes bien raide. Le sexe fait partie intégrante de la vie de chacun et le nier relève plus de l'hpypocrisie ou de la frustration que de l'obéissance à la Loi de la nature: Il y a autant de sexualités que de sexes, et d'après mes informations il y aurait près de 6 milliards et demi de sexes dans le monde En France, il n'existe aucune structure réelle ou virtuelle répondant à un vrai besoin: Pourtant, RUBIS témoigne que cette prostitution existe et que certains revenus financiers de la prostitution virtuelle sont gérés par un établissement dont une partie des actions est détenue par un organisme public.

Il apparaît primordial que dans un premier temps notre gouvernement reconnaisse cet état de fait pour structurer et légaliser tout ce pan de notre économie qui ne souffrirait pas d'un sérieux remaniement sexuel.

Cette hypocrisie fait peser un sentiment de culpabilité chez tous les travailleurs et les utilisateurs du sexe virtuel. L'organiser et le gérer revient à accepter la satisfaction des besoins vitaux de chacun ce qui me semble ahurissant de devoir revendiquer Avec la fermeture des maisons closes , c'est l'accès au sexe libre et légal qui a été nié.

La conséquence directe a été le développement immédiat d'une frustration sexuelle chez l'homme et la femme dont on mesure actuellement toute la profondeur:

sexe blog scénario sexe