sexe ass le sexe pour de largent

..

Pipe sexe 18 sexe



sexe ass le sexe pour de largent

.

Assises dans la salle d'audience, l'épouse et la concubine n'ont pas déposé plainte contre leur compagnon, elles ne sont pas parties civiles. Elles veulent porter seules le fardeau.

Pour se reconstruire après ça, c'est difficile. Avec son mari, ils ont Ils sont sans aides sociales, leurs amis ont déjà mis la main à la poche. Ses enfants ont été placés, elle veut les récupérer. La prostitution, c'est la seule porte de sortie.

Ce n'est pas moral, mais c'est légal. À deux, elles se rassurent. Au début, Lucie et Valérie se cantonnent à Dijon, leur ville. Leurs conjoints les accompagnent désormais, les gains sont divisés entre eux quatre. Mais la gérante de l'hôtel repère le manège, alerte la police. Lorsque les policiers de la brigade des stupéfiants et du proxénétisme de la Sûreté départementale font irruption dans la chambre 18, en fin d'après-midi, Lucie et Valérie sont avec un client.

Dans la chambre voisine, les deux hommes sont là avec 2. Elle requiert six mois de prison avec sursis. Le tribunal, plus clément condamne les deux hommes à trois mois de prison avec sursis. S'ils sont réceptifs à cet avertissement de la justice, ils ne devraient pas se retrouver en pareille situation de sitôt.

Les deux avocats sont honnêtes, fatalistes, il reste des dettes. Une des femmes leur a confié: Le Nid, accompagnement et information sur la prostitution, tél. SOS inceste et violences sexuelles, tél. L'argent du sexe éponge leurs dettes Clermont-Ferrand. Après les étudiantes,les mères de famille! La précarité pousse surle trottoir des femmesau bout du rouleau, sousle regard bienveillant de leur conjoint ou compagnon proxénète! S'il n'y a pas de travail il n'y a pas d'argent, et en ce moment, les hommes n'ont pas de quoi acheter [ Il est ainsi possible d'inclure dans le calcul un mode de vie particulier, indirectement associé à la prostitution, ainsi que les coûts directs tels que les frais de fonctionnement.

Doranne, par exemple, avait gagné et épargné de l'argent, et l'avait ensuite dépensé. Elle a travaillé brièvement comme chauffeur de taxi et comme électricienne avant de retourner à la prostitution, tout en exerçant en marge le métier de courtier en prêts hypothécaires.

Regardons de plus près quelques aspects de ce style de vie. Normalement, la prostitution connote l'échange immoral ou inconvenant de services sexuels contre de l'argent, et on qualifie de déviants la personne et le travail lui-même. Selon les conceptions actuelles, la vie de l'individu moderne, dans les économies occidentales capitalistes, comporte un aspect privé et un aspect public.

La personne publique est impliquée dans des rapports de marché et, par conséquent, elle apparaît souvent comme aliénable. A l'opposé, la personne privée est impliquée dans des rapports affectifs et en particulier des relations de parenté. Elle apparaît comme l'être intérieur, lequel est inaliénable et se constitue dans le rapport à l'autre Carrier Idéalement, ces deux aspects de la personne devraient être dissociés l'un de l'autre, et les rapports sexuels, par exemple, ne devraient pas avoir la moindre relation avec l'argent.

Selon cette idéologie, vendre du sexe revient à livrer son être intérieur. On trouve du sexe sur le marché au même titre que de nombreuses autres parties de l'être intérieur. De même, les pratiques de travail interviennent de manière déterminante dans la constitution des identités inaliénables 7. En effet, on prétend depuis longtemps que la séparation entre le domaine de la parenté et celui du marché, entre une vie domestique et privée, qui pour une raison ou une autre serait plus vraie, et le comportement impersonnel de vente et d'achat, constitue la fiction centrale du capitalisme.

Nonobstant, cette observation ne diminue en rien l'irréductibilité des stéréotypes, y compris celui selon lequel le sexe ne peut faire l'objet d'une vente. De plus, leur travail et leur vie privée sont deux choses différentes.

Les prostituées établissent un certain nombre de distinctions entre leurs vies sexuelles, privée et publique, et elles négocient et déplacent sans arrêt les frontières entre les aspects du sexe que l'on peut aliéner et ceux qui font partie intégrante de leur moi 8.

Ces tentatives réussissent mieux dans certains contextes que dans d'autres. Par exemple, elles semblent mieux s'accomplir dans le cadre du travail, où l'on gagne de l'argent, qu'en dehors, là où l'on en dépense.

La circulation de l'argent lie les activités sexuelles entre elles. Certaines ne révèlent pas leur activité à leur partenaire. D'autres refusent de partager avec lui ne serait-ce qu'un peu de leurs revenus.

Mais la plupart dépensent au moins une partie de leurs gains dans le cadre de leur vie sexuelle privée. Généralement, l'utilisation de ce mot renvoie à ce que l'on entend au Royaume-Uni par ce terme, qui a valeur légale: Toutefois, lorsque les femmes utilisent ce terme, elles lui confèrent des valeurs différentes en fonction du contexte.

Souvent, les références au maquereautage surgissent lorsque l'on se réfère à l'Etat. On considère que la pire oppression consiste à pénaliser les femmes pour le seul fait d'avoir une vie privée.

Tout à l'opposé, certaines prostituées voient le maquereautage comme un moyen raisonnable de gagner de l'argent. Ainsi, Sue décrit son compagnon comme un mac. Il avait une relation professionnelle aujourd'hui terminée avec Sue et s'attendait à gagner avec elle un minimum par semaine. L'homme n'avait aucun autre moyen de gagner sa vie. Sue prétendait que dans ce contexte précis le maquereautage était légitime.

Dans d'autres situations, disait-elle, cela pouvait être illégitime: On perçoit les anciens amis comme ayant vécu sur le dos de leurs compagnes. Les hommes sont condamnés pour leur duplicité tandis que les femmes reconnaissent avec regret leur propre crédulité. Les histoires concernant d'éventuels maquereaux sont nombreuses à nourrir le commérage quotidien des prostituées. Elle gagnait plus que son mari et finançait donc le train de vie qu'ils partageaient. Elle s'inquiétait cependant du rapport qu'il y avait entre son mari et son travail et se demandait si ce dernier ne deviendrait pas comme les deux beaux-pères qu'elle a connus dans son enfance, qui vivaient aux crochets de sa mère.

De même, lorsque Laura évoque, au début de l'article, la discrimination exercée par l'Etat à l'endroit de son ami, qui risque d'être accusé de maquereautage, il est bien possible que ses remarques expriment également sa crainte d'une dépendance économique de son compagnon. Jane est arrivée un jour en parlant de son nouvel ami, un homme jeune. Elle fait observer que s'il n'était pas nécessaire de subvenir aux besoins d'un homme plus âgé, elle s'en inquiétait avec un homme plus jeune.

Les femmes associent un sens du moi à leurs rapports personnels clefs, qui peuvent comprendre des amis, la famille proche et des parents. Le fait de dépenser de l'argent dans le cadre de ces relations provoque des problèmes, car les femmes craignent que parents et amis soient plus intéressés par leur argent que par l'amitié ou l'amour.

Si cette angoisse s'exprime avec une particulière acuité dans les relations amoureuses, elle englobe toutes les relations avec des adultes.

Une femme parlait dans le même élan de l'argent qu'elle donnait à son mac et de celui qu'elle donnait à sa mère. Certaines peuvent cependant refuser de dépenser de l'argent pour leurs proches et considérer qu'elles doivent le garder pour elles-mêmes.

Plus haut, j'ai montré que les femmes comparent souvent le manque actuel de travail à son abondance passée. Elles font des observations similaires à propos de l'argent. Moins de deux ans après notre rencontre, Julia cessait de travailler. Reconvertie dans le secrétariat intérimaire, elle s'est installée avec un homme avec qui elle avait eu une idylle de vacances peu de temps auparavant.

Quelque huit mois plus tard, elle écrivait: Je ne faisais pas du tout d'économies. Ça partait pour les habits, des machins pour la maison, des trucs pour [son fils]. J'allais régulièrement à Bond Street [ Plus on en avait, moins ça me semblait avoir de l'importance. Les prostituées ont tendance à présenter ce vécu en des termes personnels et psychologiques, mais on peut aussi se placer dans une perspective symbolique plus vaste. Les commentaires des femmes suggèrent que l'argent de la prostitution diffère des autres formes d'argent.

Laura, au début de l'article, raconte qu'elle comptait son argent sur son lit. Une autre femme, qui était en passe de quitter à la fois la prostitution et le Royaume-Uni, disait:. L'argent a perdu sa valeur pour moi. Je n'en ai jamais eu autant de ma vie.

Mais le fait de savoir que maintenant il n'en rentre plus, ça change tout. Avoir des espèces en caisse, c'est différent. On prend ça dans la main, c'est pas comme un chèque de salaire à la banque [ Maintenant que je retourne à l'argent normal, je ne sais pas comment ce sera. C'est l'argent comptant que j'aime [ Un peu plus haut, j'ai exposé, dans ses grandes lignes, la notion communément reçue de personne en termes d'une opposition entre l'individu autonome au travail et le moi relationnel en dehors du travail.

Si les femmes ne peuvent pas dépenser de l'argent pour leurs proches, elles doivent le dépenser pour elles-mêmes. Il a été démontré dans des contextes très différents que l'argent sale doit circuler le plus vite possible et qu'on ne saurait l'économiser ou l'investir pour son propre bénéfice Cette possibilité semble être un aspect important des stéréotypes populaires.

Laqueur, par exemple, s'inspire de Simmel lorsqu'il résume les stéréotypes du xix e siècle: Mais cette interprétation n'est pas étayée par nos matériaux, les propos des prostituées. D'autres femmes établissent des stratégies à plus court terme, telles que financer une bourse d'études. Leurs buts visent à assurent une sécurité pour l'avenir et à empêcher l'argent de disparaître tout simplement comme nous l'avons décrit ci-dessus.

Ces objectifs généraux semblent précéder leur entrée dans le travail du sexe et promettre une stabilité et une permanence futures. Ces aspirations fondamentalement bourgeoises peuvent atténuer les discontinuités provoquées par le choix de la prostitution, d'autant que, selon les femmes, ces discontinuités ne manqueront pas de se reproduire lors de leur futur changement de profession.

De nombreuses femmes ont démarré une nouvelle vie dès qu'elles ont commencé à travailler dans le sexe: Aussi beaucoup prévoient-elles une nouvelle rupture dans leur avenir, souvent marquée par leur désir de la maternité Les femmes parlent notamment de professions indépendantes: Ces affaires sont souvent montées pendant que la femme continue de faire son métier, comme dans le cas de l'entreprise de décoration de Laura. La plupart du temps, ces affaires se soldent par un échec.

A la fin des années 80, Doranne travaillait dans la prostitution, se faisait payer des commissions ou des loyers par d'autres femmes et, comme nous l'avons observé plus haut, exerçait le métier de courtier en prêts hypothécaires. Elle avait deux maisons à Londres, et elle venait de vendre un appartement. Lors d'un passage à notre centre, elle annonça son projet de construire une maison et un magasin aux Caraïbes. Elle voulait tenir une pension de famille.

Plus tard, elle a encore développé son activité dans la prostitution en s'engageant comme femme de chambre chez une amie et en travaillant à l'étranger. Auparavant, elle avait déjà travaillé comme esthéticienne-conseil. Suivant la fluctuation de ses gains, elle récupérait des biens au mont-de-piété, ressuscitait ses projets de déménagement aux Caraïbes et explorait des voies frauduleuses pour gagner de l'argent sur la vente de sa maison.

Ces entreprises échouent sans doute pour les raisons mêmes qui font échouer les petites entreprises en général. Mais, de plus, les prostituées devant se doter d'une identité légitime pour pouvoir emprunter de l'argent, il y en a beaucoup qui expriment des aspirations qui ne pourront jamais se réaliser.

Il semble que celles qui ont le mieux réussi en affaires ont mené la prostitution de front avec d'autres activités et utilisé leurs relations dans le travail du sexe comme base même de leur diversification. Après avoir décidé d'arrêter de travailler, Judy a attendu un an, le temps de meubler son nouvel appartement à Londres, pour montrer ce qu'elle avait pu faire. Plus tard, j'ai appris qu'un de ses clients lui avait payé une reconversion comme secrétaire médicale. Comme pour Laura, ses clients réguliers lui ont permis de se libérer de la prostitution.

Elle travaillait comme secrétaire. Grâce à cet emploi, elle montait sa propre entreprise, dans laquelle elle proposait une formation dans tout système de traitement de textes pour un tarif journalier d'environ livres.

Elle avait déjà acheté un ordinateur et une imprimante laser. Elle avait piraté tous les logiciels. Cette femme menait simultanément d'autres affaires. Elle importait des voitures d'Allemagne et elle s'était associée à parts égales avec son ami dans une affaire de location de cassettes vidéo.

On a appris par la suite qu'elle continuait à voir discrètement certains clients et utilisait ses relations dans la prostitution pour ces nouvelles entreprises. Comme elle le disait elle-même: J'ai utilisé l'argent de la prostitution pour la mise de fonds. Alors que beaucoup de femmes cherchent à monter des affaires qui s'ajouteraient à ce travail ou le remplaceraient, ces aspirations semblent disparaître au moment où elles arrêtent les activités liées à la prostitution.

Quand Laura a effectivement cessé le travail du sexe, elle est devenue institutrice. Elle a parlé de moins en moins de son entreprise de décoration et ses projets de monter une école privée manquaient de conviction. D'autres femmes qui ont arrêté la prostitution se sont également détournées des affaires pour devenir assistante sociale ou secrétaire voir plus haut. Seule une petite minorité s'acharne à devenir des femmes d'affaires indépendantes, arrivées à la force du poignet, même si la plupart d'entre elles expriment des aspirations similaires tant qu'elles travaillent dans la prostitution.

Ces femmes d'affaires autodidactes semblent avoir maintenu quelques liens avec la prostitution. Les femmes utilisent leurs gains aussi bien dans une consommation immédiate que dans une productivité à long terme. Dans le travail du sexe, elles dépensent de l'argent pour leur plaisir, en partie parce qu'il leur est si difficile de rendre l'argent productif dans le cadre de relations réelles.

Il y a une tension évidente entre leurs ambitions de femmes d'affaires, qui impliquent une accumulation d'argent, et les schémas de dépense associés à l'image d'une consommation débridée, immédiate, sans souci de l'avenir. Cependant, dans certains contextes, ces deux utilisations opposées de l'argent s'inscrivent dans un seul et unique projet plus large, centré sur un présent en expansion constante.

J'ai suggéré que cet argent était dilapidé en biens éphémères ou objets de luxe, mais on peut aussi le voir comme un moyen de remodeler en permanence la personne.

Les exemples les plus frappants concernent sans doute les transformations physiques, allant des régimes de mise en forme jusqu'à la chirurgie esthétique en passant par un recours fréquent à des traitements médicaux — médecines classiques et médecines parallèles — tels que la thérapie de substitution hormonale ou la procréation médicalement assistée.

Par ces changements physiques, la femme s'implique fortement dans le présent. Le but de ces femmes est de faire circuler l'argent, en saisissant les occasions financières et les marchés qui se présentent.

Ce faisant, elles jonglent avec la maternité, la prostitution et diverses entreprises commerciales, en général de courte durée. Les maris ou les compagnons, parfois d'anciens clients, peuvent devenir des associés dans des spéculations financières. Dans cette activité d'entrepreneur, les frontières entre le moi personnel et le moi qui travaille sont beaucoup moins rigides Néanmoins, il se peut aussi que cette orientation soit liée à cette pratique.

Plus haut, j'ai montré que les femmes affirment contrôler le marché et gérer leurs transactions sexuelles commerciales, et qu'elles font preuve de souplesse dans leur travail en faisant évoluer leur pratique selon les perspectives financières qui se présentent. Elles possèdent généralement au moins deux identités légales qui leur permettent de rembourser des emprunts immobiliers, payer des impôts ou toucher des allocations. La plupart d'entre elles ont plusieurs pseudonymes, qu'elles utilisent dans leurs différents lieux de travail et avec leurs différents clients ou collègues.

La criminalisation et les stigmates qui pèsent sur la prostitution contribuent également à ce que soient nettement distinguées l'identité de travail et l'identité personnelle. Comme nous l'avons noté plus haut, les femmes d'affaires que nous connaissons mènent de front nombre d'entreprises de natures assez diverses, outre la prostitution. J'ai essayé de montrer pourquoi les femmes se trouvent coincées dans le présent.

Bon nombre d'entre elles semblent vouloir reporter sans cesse cet avenir, de manière à s'assurer qu'elles pourront se constituer un magot pour leur nouvelle vie. Il a été surtout question ici d'argent, mais j'ai fait également allusion aux futurs enfants, domaine soumis à une logique similaire. Nos données livrent plusieurs indications: En général, les femmes qui pratiquent des interruptions de grossesse semblent vouloir reporter la maternité à un avenir plus sûr où elles auront un emploi plus respectable.

J'ai soutenu ailleurs Day que dans ces interruptions de grossesse, il convient de voir le désir d'une maternité future plutôt que présente Les femmes veulent gagner de l'argent et avoir des enfants pour l'avenir. Toutefois, l'argent et la grossesse ont tous deux une malheureuse tendance à conjoindre deux domaines que la plupart des femmes souhaitent dissocier complètement dans leur vie actuelle.

Seule une minorité d'entre elles acceptent de conjoindre les différents aspects de leur vie. Pour le moment, l'argent gagné ainsi que les grossesses entamées témoignent que la prostitution est un travail légitime qui ne dépouille pas la femme de sa personne.

La plupart des femmes quittent la prostitution assez rapidement par crainte de se faire piéger dans ce qui reste une situation difficile. Les problèmes des prostituées dont il a été question ici renvoient à la définition conventionnelle de la personne sous deux aspects, et la distinction entre ces deux aspects est pour la plupart des prostituées d'une importance cruciale. On a suggéré que la relation avec l'argent provoque des difficultés graves pour le moi relationnel.

Ces difficultés pourraient inciter la majorité des femmes à quitter la prostitution, même si leur travail ne les a pas enrichies, et les conduire à répudier les valeurs liées au monde des affaires, même si ce sont des valeurs qu'elles ont privilégiées dans le passé. Avec l'abandon d'un avenir bourgeois comprenant foyer, enfants et respectabilité, et le dédoublement de la personne qui y est associé, les stigmates et les contre-stigmates ont cessé, du moins en partie, de jouer un rôle. La femme d'affaires vit dans l'instant, dans un présent où elle se refait sans cesse au travers de sa relation à l'argent et à d'autres formes d'activité commerciale dans toutes les facettes de sa vie.

Pourtant, leurs pratiques de ces vertus tournent en dérision cette notion de citoyenneté car, dans l'ensemble, la fécondité est exhibée et non réalisée, les entreprises commerciales échouent constamment, et la consommation porte sur des biens éphémères et des objets de luxe. Laura est, après tout, exceptionnelle en ce qu'elle a rendu le travail du sexe productif grâce à des mutations très difficiles qui ont transformé l'argent en bien immobilier, la prostitution en enseignement et les relations sexuelles en enfants.

Si l'on admet le concept d'un marché moralement neutre, gagner beaucoup d'argent prouve la légitimité et la rentabilité du commerce du sexe. Cette interprétation a joué un rôle important dans les campagnes pour les droits civiques, la décriminalisation et, dans une certaine mesure, l'adoption de normes professionnelles de santé et de sécurité. La décriminalisation est fondée sur la notion d'un marché moralement neutre:




Le sexe oral sex tape étoile

  • Sexe ass le sexe pour de largent
  • Sexe chaton teen sex casual
  • Il y a une tension évidente entre leurs ambitions de femmes d'affaires, qui impliquent une accumulation d'argent, et les schémas de dépense associés à l'image d'une consommation débridée, immédiate, sans souci de l'avenir. Les prostituées se voient également obligées de maintenir, en plus de leur domicile habituel, un appartement ou une maison qui leur sert de lieu de travail. Faits divers Le choc fait deux morts, dont un enfant à Thiers.
  • LE DEUXIÈME SEXE SEXE STRIP POKER

Sexe vidéos le sexe booloo


Elles veulent porter seules le fardeau. Pour se reconstruire après ça, c'est difficile. Avec son mari, ils ont Ils sont sans aides sociales, leurs amis ont déjà mis la main à la poche. Ses enfants ont été placés, elle veut les récupérer.

La prostitution, c'est la seule porte de sortie. Ce n'est pas moral, mais c'est légal. À deux, elles se rassurent. Au début, Lucie et Valérie se cantonnent à Dijon, leur ville. Leurs conjoints les accompagnent désormais, les gains sont divisés entre eux quatre.

Mais la gérante de l'hôtel repère le manège, alerte la police. Lorsque les policiers de la brigade des stupéfiants et du proxénétisme de la Sûreté départementale font irruption dans la chambre 18, en fin d'après-midi, Lucie et Valérie sont avec un client. Dans la chambre voisine, les deux hommes sont là avec 2. Elle requiert six mois de prison avec sursis. Le tribunal, plus clément condamne les deux hommes à trois mois de prison avec sursis.

S'ils sont réceptifs à cet avertissement de la justice, ils ne devraient pas se retrouver en pareille situation de sitôt. Les deux avocats sont honnêtes, fatalistes, il reste des dettes. Une des femmes leur a confié: Le Nid, accompagnement et information sur la prostitution, tél. SOS inceste et violences sexuelles, tél. L'argent du sexe éponge leurs dettes Clermont-Ferrand.

Après les étudiantes,les mères de famille! La précarité pousse surle trottoir des femmesau bout du rouleau, sousle regard bienveillant de leur conjoint ou compagnon proxénète! Intéressé par l'économie locale? Les exemples suivants nous montrent qu'un esprit et une stratégie d'entreprise sont très répandus.

Lors de notre deuxième rencontre, en , j'ai appris qu'un projet de voyage en Corée était tombé à l'eau. Mais Jane avait gagné 5 livres en cinq semaines passées à Dubaï. Elle était ensuite partie avec une amie en Inde dans l'espoir de dénicher le gros lot.

Mais elle était rentrée quatre jours plus tard car il n'y avait pas d'argent. La dernière fois que j'ai vu Jane, en mars , près de cinq ans plus tard, son discours sur les affaires n'avait pas beaucoup changé, même si, à cette occasion, son souci était avant tout de rentabiliser un appartement en banlieue.

J'ai connu une autre femme, Karen, pendant trois ans, entre et Elle économisait pour faire un emprunt immobilier afin d'acheter un appartement où elle espérait ouvrir un bureau d'hôtesses. Pendant toute cette période, elle avait travaillé sur le trottoir, dans les agences et les saunas, et en appartement. Lors de notre dernière rencontre, il était évident que Karen n'avait pas trop réussi: La réalité de l'argent gagné et l'idée de celui à gagner sont généralement juxtaposées: Un dernier exemple montre que les prostituées ne remettent jamais en cause l'existence du marché: Elles se rencontrent dans des réseaux personnels qui évoluent en fonction des rapports de travail dans la rue.

Lors d'une conversation à laquelle j'ai assisté, en octobre , Diane s'est présentée à deux autres femmes comme une néophyte:. Les deux autres femmes, Barbara et Maxine, lui donnent des conseils et observent qu'on travaillait mieux avant que maintenant. Diane explique qu'elle est venue au centre pour se calmer après une semaine harassante.

Elle attribue le stress au fait qu'elle court dans tous les sens pour se faire son argent, et qu'elle n'y arrive pas. Malgré ce qu'il lui coûte, Maxine déclare qu'elle gardera l'appartement et qu'au bout de cinq ans elle aura tout ce qu'elle veut.

La conversation aborde alors le contrôle policier. Maxine parle ensuite du travail de rue d'une manière plus positive, apparemment pour en faire profiter Diane:.

Tu te fais ton argent, mais il faut rester dehors toute la nuit. Je me suis fait cette nuit. Tu te fais ton argent si tu te fais Il y en a plein qui n'y arrivent pas.

Mais j'ai mon coin de rue, il est juste en face de l'appartement. Ils savent tous où me trouver. Tout le monde s'accorde à dire que la récession a touché les affaires. Barbara et Maxine parlent de ce qu'elles ont fait dans le passé lorsque le commerce allait mal, en insistant sur comment elles ont changé leur façon de travailler, en allant dans les hôtels, par exemple.

C'est plus par un sens des affaires que par le travail même qu'on le glane. Les femmes sélectionnent le client, elles déterminent les services qu'elles vendent et fixent les prix.

C'est la prostituée, et non le client, qui contrôle la rencontre sexuelle commerciale 6. C'est tout aussi vrai pour des femmes comme Maxine, qui travaillent dans la rue et demeurent liées à leur milieu d'origine, que pour Jane, qui a toujours travaillé à l'intérieur et qui sort d'un milieu plus bourgeois sa mère était institutrice.

Nombreuses sont celles qui gagnent peu et qui, comme Karen, ont du mal à payer leur loyer et leurs factures courantes à Londres. D'autres femmes gagnent bien davantage qu'auparavant, la majorité d'entre elles ayant quitté des emplois à bas salaire dans le secteur tertiaire.

La quantité d'argent gagné ne variait pas de façon significative en fonction du lieu de travail. Il faut comprendre le sentiment général d'insécurité économique à la lumière de ces données, qui suggèrent que la plupart des femmes gagnent bien plus qu'elles ne le pourraient dans d'autres emplois. Le travail illicite peut impliquer d'importants frais généraux. Pour un certain nombre de femmes, les frais les plus importants sont les amendes. Les frais généraux peuvent inclure la rémunération d'une femme de ménage, des loyers gonflés par des propriétaires qui connaissent la destination de l'appartement, des commissions, des cautions et ainsi de suite.

En outre, certaines femmes font valoir les frais vestimentaires qu'entraîne le travail dans les agences ou pour des intermédiaires, où il faut être élégante. Les prostituées se voient également obligées de maintenir, en plus de leur domicile habituel, un appartement ou une maison qui leur sert de lieu de travail.

Ainsi, la totalité des gains peut passer dans les frais d'exploitation. Les femmes évoquent également leur situation dans l'économie informelle, où il n'y a pas d'assurance, pas de retraite et pas de congé maladie:. S'il n'y a pas de travail il n'y a pas d'argent, et en ce moment, les hommes n'ont pas de quoi acheter [ Il est ainsi possible d'inclure dans le calcul un mode de vie particulier, indirectement associé à la prostitution, ainsi que les coûts directs tels que les frais de fonctionnement.

Doranne, par exemple, avait gagné et épargné de l'argent, et l'avait ensuite dépensé. Elle a travaillé brièvement comme chauffeur de taxi et comme électricienne avant de retourner à la prostitution, tout en exerçant en marge le métier de courtier en prêts hypothécaires. Regardons de plus près quelques aspects de ce style de vie.

Normalement, la prostitution connote l'échange immoral ou inconvenant de services sexuels contre de l'argent, et on qualifie de déviants la personne et le travail lui-même. Selon les conceptions actuelles, la vie de l'individu moderne, dans les économies occidentales capitalistes, comporte un aspect privé et un aspect public.

La personne publique est impliquée dans des rapports de marché et, par conséquent, elle apparaît souvent comme aliénable. A l'opposé, la personne privée est impliquée dans des rapports affectifs et en particulier des relations de parenté.

Elle apparaît comme l'être intérieur, lequel est inaliénable et se constitue dans le rapport à l'autre Carrier Idéalement, ces deux aspects de la personne devraient être dissociés l'un de l'autre, et les rapports sexuels, par exemple, ne devraient pas avoir la moindre relation avec l'argent.

Selon cette idéologie, vendre du sexe revient à livrer son être intérieur. On trouve du sexe sur le marché au même titre que de nombreuses autres parties de l'être intérieur.

De même, les pratiques de travail interviennent de manière déterminante dans la constitution des identités inaliénables 7. En effet, on prétend depuis longtemps que la séparation entre le domaine de la parenté et celui du marché, entre une vie domestique et privée, qui pour une raison ou une autre serait plus vraie, et le comportement impersonnel de vente et d'achat, constitue la fiction centrale du capitalisme. Nonobstant, cette observation ne diminue en rien l'irréductibilité des stéréotypes, y compris celui selon lequel le sexe ne peut faire l'objet d'une vente.

De plus, leur travail et leur vie privée sont deux choses différentes. Les prostituées établissent un certain nombre de distinctions entre leurs vies sexuelles, privée et publique, et elles négocient et déplacent sans arrêt les frontières entre les aspects du sexe que l'on peut aliéner et ceux qui font partie intégrante de leur moi 8. Ces tentatives réussissent mieux dans certains contextes que dans d'autres. Par exemple, elles semblent mieux s'accomplir dans le cadre du travail, où l'on gagne de l'argent, qu'en dehors, là où l'on en dépense.

La circulation de l'argent lie les activités sexuelles entre elles. Certaines ne révèlent pas leur activité à leur partenaire. D'autres refusent de partager avec lui ne serait-ce qu'un peu de leurs revenus. Mais la plupart dépensent au moins une partie de leurs gains dans le cadre de leur vie sexuelle privée. Généralement, l'utilisation de ce mot renvoie à ce que l'on entend au Royaume-Uni par ce terme, qui a valeur légale: Toutefois, lorsque les femmes utilisent ce terme, elles lui confèrent des valeurs différentes en fonction du contexte.

Souvent, les références au maquereautage surgissent lorsque l'on se réfère à l'Etat. On considère que la pire oppression consiste à pénaliser les femmes pour le seul fait d'avoir une vie privée. Tout à l'opposé, certaines prostituées voient le maquereautage comme un moyen raisonnable de gagner de l'argent. Ainsi, Sue décrit son compagnon comme un mac. Il avait une relation professionnelle aujourd'hui terminée avec Sue et s'attendait à gagner avec elle un minimum par semaine.

L'homme n'avait aucun autre moyen de gagner sa vie. Sue prétendait que dans ce contexte précis le maquereautage était légitime. Dans d'autres situations, disait-elle, cela pouvait être illégitime: On perçoit les anciens amis comme ayant vécu sur le dos de leurs compagnes. Les hommes sont condamnés pour leur duplicité tandis que les femmes reconnaissent avec regret leur propre crédulité. Les histoires concernant d'éventuels maquereaux sont nombreuses à nourrir le commérage quotidien des prostituées.

Elle gagnait plus que son mari et finançait donc le train de vie qu'ils partageaient. Elle s'inquiétait cependant du rapport qu'il y avait entre son mari et son travail et se demandait si ce dernier ne deviendrait pas comme les deux beaux-pères qu'elle a connus dans son enfance, qui vivaient aux crochets de sa mère.

De même, lorsque Laura évoque, au début de l'article, la discrimination exercée par l'Etat à l'endroit de son ami, qui risque d'être accusé de maquereautage, il est bien possible que ses remarques expriment également sa crainte d'une dépendance économique de son compagnon.

Jane est arrivée un jour en parlant de son nouvel ami, un homme jeune. Elle fait observer que s'il n'était pas nécessaire de subvenir aux besoins d'un homme plus âgé, elle s'en inquiétait avec un homme plus jeune. Les femmes associent un sens du moi à leurs rapports personnels clefs, qui peuvent comprendre des amis, la famille proche et des parents. Le fait de dépenser de l'argent dans le cadre de ces relations provoque des problèmes, car les femmes craignent que parents et amis soient plus intéressés par leur argent que par l'amitié ou l'amour.

Si cette angoisse s'exprime avec une particulière acuité dans les relations amoureuses, elle englobe toutes les relations avec des adultes. Une femme parlait dans le même élan de l'argent qu'elle donnait à son mac et de celui qu'elle donnait à sa mère.

Certaines peuvent cependant refuser de dépenser de l'argent pour leurs proches et considérer qu'elles doivent le garder pour elles-mêmes. Plus haut, j'ai montré que les femmes comparent souvent le manque actuel de travail à son abondance passée. Elles font des observations similaires à propos de l'argent. Moins de deux ans après notre rencontre, Julia cessait de travailler. Reconvertie dans le secrétariat intérimaire, elle s'est installée avec un homme avec qui elle avait eu une idylle de vacances peu de temps auparavant.

Quelque huit mois plus tard, elle écrivait: Je ne faisais pas du tout d'économies. Ça partait pour les habits, des machins pour la maison, des trucs pour [son fils]. J'allais régulièrement à Bond Street [ Plus on en avait, moins ça me semblait avoir de l'importance. Les prostituées ont tendance à présenter ce vécu en des termes personnels et psychologiques, mais on peut aussi se placer dans une perspective symbolique plus vaste. Les commentaires des femmes suggèrent que l'argent de la prostitution diffère des autres formes d'argent.

Laura, au début de l'article, raconte qu'elle comptait son argent sur son lit. Une autre femme, qui était en passe de quitter à la fois la prostitution et le Royaume-Uni, disait:. L'argent a perdu sa valeur pour moi. Je n'en ai jamais eu autant de ma vie. Mais le fait de savoir que maintenant il n'en rentre plus, ça change tout. Avoir des espèces en caisse, c'est différent.

On prend ça dans la main, c'est pas comme un chèque de salaire à la banque [ Maintenant que je retourne à l'argent normal, je ne sais pas comment ce sera. C'est l'argent comptant que j'aime [ Un peu plus haut, j'ai exposé, dans ses grandes lignes, la notion communément reçue de personne en termes d'une opposition entre l'individu autonome au travail et le moi relationnel en dehors du travail.

Si les femmes ne peuvent pas dépenser de l'argent pour leurs proches, elles doivent le dépenser pour elles-mêmes. Il a été démontré dans des contextes très différents que l'argent sale doit circuler le plus vite possible et qu'on ne saurait l'économiser ou l'investir pour son propre bénéfice Cette possibilité semble être un aspect important des stéréotypes populaires. Laqueur, par exemple, s'inspire de Simmel lorsqu'il résume les stéréotypes du xix e siècle: Mais cette interprétation n'est pas étayée par nos matériaux, les propos des prostituées.

D'autres femmes établissent des stratégies à plus court terme, telles que financer une bourse d'études. Leurs buts visent à assurent une sécurité pour l'avenir et à empêcher l'argent de disparaître tout simplement comme nous l'avons décrit ci-dessus. Ces objectifs généraux semblent précéder leur entrée dans le travail du sexe et promettre une stabilité et une permanence futures.

Ces aspirations fondamentalement bourgeoises peuvent atténuer les discontinuités provoquées par le choix de la prostitution, d'autant que, selon les femmes, ces discontinuités ne manqueront pas de se reproduire lors de leur futur changement de profession. De nombreuses femmes ont démarré une nouvelle vie dès qu'elles ont commencé à travailler dans le sexe: Aussi beaucoup prévoient-elles une nouvelle rupture dans leur avenir, souvent marquée par leur désir de la maternité Les femmes parlent notamment de professions indépendantes: Ces affaires sont souvent montées pendant que la femme continue de faire son métier, comme dans le cas de l'entreprise de décoration de Laura.

La plupart du temps, ces affaires se soldent par un échec. A la fin des années 80, Doranne travaillait dans la prostitution, se faisait payer des commissions ou des loyers par d'autres femmes et, comme nous l'avons observé plus haut, exerçait le métier de courtier en prêts hypothécaires. Elle avait deux maisons à Londres, et elle venait de vendre un appartement. Lors d'un passage à notre centre, elle annonça son projet de construire une maison et un magasin aux Caraïbes. Elle voulait tenir une pension de famille.

Plus tard, elle a encore développé son activité dans la prostitution en s'engageant comme femme de chambre chez une amie et en travaillant à l'étranger. Auparavant, elle avait déjà travaillé comme esthéticienne-conseil. Suivant la fluctuation de ses gains, elle récupérait des biens au mont-de-piété, ressuscitait ses projets de déménagement aux Caraïbes et explorait des voies frauduleuses pour gagner de l'argent sur la vente de sa maison.

Ces entreprises échouent sans doute pour les raisons mêmes qui font échouer les petites entreprises en général. Mais, de plus, les prostituées devant se doter d'une identité légitime pour pouvoir emprunter de l'argent, il y en a beaucoup qui expriment des aspirations qui ne pourront jamais se réaliser.

Il semble que celles qui ont le mieux réussi en affaires ont mené la prostitution de front avec d'autres activités et utilisé leurs relations dans le travail du sexe comme base même de leur diversification. Après avoir décidé d'arrêter de travailler, Judy a attendu un an, le temps de meubler son nouvel appartement à Londres, pour montrer ce qu'elle avait pu faire. Plus tard, j'ai appris qu'un de ses clients lui avait payé une reconversion comme secrétaire médicale.

Comme pour Laura, ses clients réguliers lui ont permis de se libérer de la prostitution. Elle travaillait comme secrétaire. Grâce à cet emploi, elle montait sa propre entreprise, dans laquelle elle proposait une formation dans tout système de traitement de textes pour un tarif journalier d'environ livres. Elle avait déjà acheté un ordinateur et une imprimante laser. Elle avait piraté tous les logiciels. Cette femme menait simultanément d'autres affaires. Elle importait des voitures d'Allemagne et elle s'était associée à parts égales avec son ami dans une affaire de location de cassettes vidéo.

On a appris par la suite qu'elle continuait à voir discrètement certains clients et utilisait ses relations dans la prostitution pour ces nouvelles entreprises. Comme elle le disait elle-même: J'ai utilisé l'argent de la prostitution pour la mise de fonds. Alors que beaucoup de femmes cherchent à monter des affaires qui s'ajouteraient à ce travail ou le remplaceraient, ces aspirations semblent disparaître au moment où elles arrêtent les activités liées à la prostitution.

sexe ass le sexe pour de largent