Citation de Jean Baptiste Blanchard ; Les maximes de l'honnête homme À la femme la grâce, la bonté, la douce plainte ; à l'homme la force, le courage, les mâles douleurs. À chaque sexe les respects des attributions de l'autre, sous peine de se dégrader tous les deux.

Citation de Adolphe d'Houdetot ; Dix épines pour une fleur Les pucelages ressemblent aux perdreaux qui s'envolent sitôt qu'ils ont la plume. Citation de Marquis de Sade ; L'appareilleuse Oui, c'est l'amour qui vivifie tout.

Citation de André Grétry ; Les mémoires ou essais sur la musique Deux amours-propres de même sexe ne se trouvent pas en présence sans mettre la main sur la garde de leurs épées.

S'ils sont de sexes différents, ils se rapprochent, se comprennent, et sourient volontiers à l'idée de se faire complices l'un de l'autre. Citation de Louis Joseph Mabire ; Le dictionnaire de maximes À entendre les accusations que se renvoient les deux sexes, on serait tenté de croire qu'il leur suffit de se rapprocher pour n'avoir à faire usage que de leurs défauts. Définir les femmes en tant que sexe? Des sphinges sans énigme. Citation de Oscar Wilde ; Les aphorismes L'homme avec sa prise mâle est toujours en quête d'une prise femelle.

Citation de Hervé Bazin ; Ce que je crois Une femme qui s'irrite change de sexe. Citation de Madeleine de Puisieux ; Les maximes, réflexions et pensées Une femme qui n'est pas propre n'est pas une femme, elle forme un troisième sexe en horreur aux deux autres. Citation de Pierre-Jules Stahl ; L'esprit des femmes et les femmes d'esprit On peut sans crainte abandonner aux femmes le soin de faire le succès des livres où leur sexe est maltraité.

Ce n'est, de leur part, ni générosité, ni dédain. Ces sortes de livres ne sont jamais pour leurs lectrices que des miroirs où chacune ne voit que les défauts des autres. Le beau sexe déteste les femmes galantes comme les gens qui consomment détestent les accapareurs qui leur coupent les vivres.

Citation de Jean-Napoléon Vernier ; Les fables, pensées et poésies L'amour vrai est un sommet auquel la sexualité n'enlève rien. Le viol est un crime contre le consentement, et même si le consentement est loin d'être toujours libre ou éclairé, même s'il se prête au regret d'avoir consenti - ou cédé et laissé faire, la distinction entre céder et consentir n'étant pas faite -, il ne serait jamais dominé [p.

Les féministes radicales chercheraient fort illégitimement à renverser le pouvoir masculin qui n'existe pas au lieu même de son exercice bien qu'il n'existe pas, il semble qu'il s'exerce néanmoins en mettant les femmes en position soit de maman intouchable, soit de putain désirée et méprisée [p. Et si par là vous comprenez que les féministes radicales veulent interdire aux femmes de jouir comme Marcela Iacub estime que cela leur plaît - en étant aspergées de sperme quand elles font le ménage?

Vous doutez que Marcela Iacub puisse imputer aux féministes la responsabilité d'un grand renfermement masculin par vengeance, sans doute, pour le confinement dans lequel les femmes furent si longtemps maintenues? Cela vous paraît "absurde", aberrant, voire même "ignoble"? La Terreur des féministes. Voici comment elle résume les positions féministes radicales: Sous cette expression du viol comme acte de domination ultime, on doit entendre, en vérité, que la qualification d'une relation sexuelle comme étant contrainte est le pouvoir suprême qu'une femme doit avoir dans une société juste et qui aspire à l'égalité entre les sexes.

Et ce pouvoir suprême se manifeste au moment d'une plainte pour viol. C'est cette parole qui donc ne peut être contredite, mais doit être enregistrée comme étant vraie. Accorder un tel pouvoir aux femmes implique de faire du lieu même de leur oppression maximale celui de son propre retournement" pp. La plupart des féministes, ces épouvantables qui rêvent, affirme Iacub, de nous faire entrer "dans le royaume de la Terreur d'une manière littérale" p.

Si ces féministes avec une Bible et un code pénal entre les dents affirment que le viol est "un acte de domination ultime", c'est en réalité pour disqualifier le consentement à des "situations sexuelles" dont ces puritaines refoulent les délices.

Parmi ces situations, figurent bien entendu "les rapports sexuels entre des personnes dont les statuts sociaux sont différents" p. Songeons aux domestiques ravies - pardon raviEs - d'être trousséEs, aux employéEs de mairie se délectant de la ferveur et de l'assiduité avec lesquelles de prestigieux élus s'évertuent à obtenir leurs faveurs, aux étudiantes qui adorent être harcelées par leurs professeurs, aux journalistes et femmes politiques qui depuis mai ont enfin eu l'amabilité de confier combien elles étaient émues par l'insistance mise à les séduire par certains des pères de la nation.

Elle ne pourrait sinon opposer une fin de non-recevoir à la considération selon laquelle l'existence d'un rapport de pouvoir ferait planer un doute sur l'hypothèse d'un consentement libre et éclairé de la ou du dominéE Répliques , 21 avril Aucune femme violée ne peut avoir été sidéréE par les assauts d'un homme plus puissant plus blanc, plus riche Puisque le "consentement dominé" est un mythe féministe contraire à la libre expression des "désirs de sexe", l'acceptation de rapports sexuels que l'on ne désire pas, au moins au sein d'un couple, ce ne peut être que de l'altruisme.

Ou du devoir conjugal. Et il n'y aurait rien à penser ni à re dire de ce que ce sont surtout les femmes qui dans les couples semblent avoir le sens de ce devoir Qu'à cela ne tienne! Marcela Iacub les juge, ces enquêtes, fort critiquables: Car, cela va bien entendu de soi, la plupart des femmes prennent plaisir à inventer toutes sortes d'histoires d'agressions sexuelles et de viols qu'elles n'ont jamais vécues et à les raconter à des inconnuEs.

Un bref rappel s'impose donc de l'un des résultats de l'enquête CSF: Les femmes sont 4 fois plus nombreuses que les hommes à répondre avoir accepté souvent alors qu'elles n'avaient pas vraiment envie ; les hommes sont deux fois plus nombreux à affirmer qu'ils ne se sont jamais trouvés dans cette situation. Confrontées aux distorsions de Marcela Iacub, en particulier, et d'Alain Finkielkraut en relais, il faut inlassablement rappeler les faits, que constatent les nombreuses enquêtes sociologiques menées ces dernières décennies en France comme à l'étranger.

C'est très dur de faire dire à une femme mariée que l'homme qu'elle a aimé et qui est le père de ses enfants est un violeur '" Le viol, un crime presque ordinaire , p. Mais les études et enquêtes réalisées convergent: Il recherche la toute-puissance et la domination. Être considéré comme un objet est d'ailleurs ce qui traumatise le plus les victimes ", explique Loïck Villerbu id.

Si ce n'est pas une volonté de domination et de reprise de ce que l'on considère être à soi, qu'est-ce?

J'observe que ce sont ici des hommes qui travaillent sur ces questions qui le disent: Certes, disions-nous, Marcela Iacub ne nie pas que le viol soit un crime. Tout comme DSK dit de son côté avoir "horreur" de la prostitution. De même que le droit formel conditionne le droit réel mais ne le garantit pas, la reconnaissance que le viol est un crime est une condition nécessaire, mais non suffisante pour l'éradiquer.

Car tout en affirmant que le viol est un crime de lèse-majesté du consentement M. C'est exactement ce à quoi Marcela Iacub s'emploie depuis des années. De la même façon, elle évoque, les féministes qui, avec à leur tête "la jeune et pure Caroline de Haas ", transformée en "ange de la honte de la République machiste" p. Au moment des déferlantes phallocrates qui ont submergé les médias et les blogs lors des accusations portées contre DSK par Nafissatou Diallo puis Tristane Banon, Marcela Iacub souffrait sans doute d'une surdité transitoire, à moins qu'elle n'ait des troubles cognitifs, des trous de mémoire Vous avez bien lu.

C'est dire jusqu'où dans son désir de nier la vulnérabilité, la défendeuse de la liberté est prête à aller et jusqu'où Alain Finkielkraut s'est montré prêt à la suivre, puisque le 21 avril dernier, il n'a rien trouvé à redire à pareille provocation. Le viol est un crime Est-ce à dire que, selon Marcela Iacub, il ne faille pas porter plainte quand on a réellement et non pas imaginairement ni mensongèrement subi un viol?

Les vrais viols doivent-ils demeurer impunis? Bien sûr que non, voyons! Comment osez-vous penser une chose pareille? Oui, c'est encore et c'est toujours des deux poids deux mesures du pseudo-féminisme à la française dont il s'agit: De ce côté-ci du périphérique là où elle écrit ses livres et ses chroniques?

Non, pas le moins du monde. Tous les chemins iacubiens convergent: L'effacement de ces violences, l'indifférence aux cris des femmes, le cinéaste, de son côté, donne à entendre combien il les juge insupportables et intenables. Point de vue empathique que Marcela Iacub ne peut absolument pas envisager autrement que pour tenter de le renverser en son contraire Iacub, " Témoin de rien", Libération , 24 mars Ensuite, "la jurisprudence se montre de plus en plus ouverte pour constater l'absence de consentement à un acte sexuel, et donc pour qualifier celui-ce de viol" p.

En France, la victime doit se soumettre à divers expertises où sa parole est constamment remise en cause.

Je me suis donc retrouvée face à une charmante psychiatre qui, histoire de me faire craquer, prêche le faux pour savoir le vrai, et remet chacune de mes paroles en doute, et me harcèle de questions sur ma vie sexuelle actuelle.

Un calvaire de plus. On se croirait revenues aux temps préfreudiens des hystériques, ces fieffées menteuses et simulatrices, dont la matrice abrite le mal. Comment Marcela Iacub parvient-elle à ne pas s'aviser qu'elle ne fait jamais l'hypothèse que la parole des accusés puisse être mensongère, intéressée, dominatrice, haineuse Elle ne semble pas éviter de se regarder dans le miroir, pourtant.

Que serait-il advenu si la parole de DSK avait été soumise à un examen de crédibilité? Nous ne le saurons pas, il a payé des millions, vraisemblablement pour que nous ne puissions jamais savoir, mais John Solomon a mené une contre-enquête qui l'accable Ou bien il aurait cru que "la dame l'avait fait sans attendre une contrepartie pécuniaire" p.

La seule chose, à vrai dire qu'elle n'envisage pas, c'est qu'il ait pu s'agir d'un viol. Sur quoi se fonde-t-elle pour invalider l'hypothèse du viol? Sur la crédibilité de DSK, d'emblée entachée - il a nié qu'il y ait eu rapport sexuel - et passablement écornée à présent? Elles comploteraient en outre contre la liberté sexuelle des phallophores. Les féministes n'ont pas en vue le salut des victimes de violences sexuelles, affirme Marcela Iacub au début de son ouvrage.

Elles se revaloriseront en revalorisant "toutes les expressions de la sexualité" p. Enfin, il faudra convenir que la dissociation de l'amour et du désir "pourrait être la meilleure manière de donner à l'amour une chance de se développer et de grandir" p.

Retour à la maman et la putain, en somme. Oui, pourquoi n'y consentirions-nous pas avec joie puisque Marcela Iacub nous promet qu'ainsi nous sortirons enfin de cette '"éternelle enfance" qui consiste à faire porter à un autre la responsabilité d'un choix que l'on a rétrospectivement tenu pour erroné p.

Parce que, en réalité, le discours de Marcela Iacub - de la défense des accusés de viol à l'éloge d'un devenir sextoys de la sexualité - conteste systématiquement, mais non sans incohérences, le devenir sujet des femmes, pour la défense duquel nous nous sommes re mobilisées avec une intensité particulière depuis mai Si le sexe suppose de consentir à être traitée comme une chose, dans la mesure où une chose ne saurait refuser son consentement, il n'y a bientôt plus de viol.

Où les articles de Martine Storti avaient soutenu leur cause pendant que Béatrice Vallaeys y critiquait ces féministes qui pactisaient avec une justice bourgeoise [voir B. Blog Mediapart de Muriel Salmona: Sur l'émission "La domination masculine", du 21 avril Sur la difficulté à dire les agressions sexuelles et les viols, voir A.

..

Video sexe porno sex machine

Fontanotshop, la marque qui monte! Référencement naturel de votre site: Les meilleures newsletters pour les cadres: Astuces pour choisir votre fournisseur de fournitures de bureau. Trouver un emploi dans une startup: Le recrutement des cadres au plus haut niveau en Bien choisir les mots-clés qui boostent votre CV. Trouver rapidement un emploi en parlant anglais. Les articles les plus utiles pour trouver un emploi.

Comment négocier votre salaire: Lève-tôt ou bosse tard: Accueil Trouver un emploi Réussir Manager Entreprendre. Recevez gratuitement les articles par mail.

Andre Litali, Paris 16 mai Référencement naturel de votre site: Christelle Ibach avril 25, Trouver un emploi dans une startup: J'ai des crises de violence depuis ma rupture Mon ambivalence sexuelle me nuit Que révèlent vos fantasmes sexuels? Sommes-nous toutes des femmes fontaines? Nous avons testé le tantra.

Pourtant, les clubs spécialisés se développent Comment faire pour connaître le plaisir vaginal? J'ai trente ans, et j'ai une vie sexuelle épanouie, mais je n'ai jamais Je suis à chaque fois en larmes après avoir fait l'amour avec mon conjoint.

Que faire pour raffermir mon sexe? Après 3 beaux enfants nés naturellement avec quand même deux épisiotomies , je ressens l'ouverture J'aime le sexe, est-ce mal?

Il y a des choix difficiles à faire, et puis difficiles à assumer une Il faut une parfaite entente sexuelle. J'ai lu l'article sur l'entente des couples en matière de sexe. Restez connecté à Psychologies. Vous recherchez une formation? En direct des forums. Connectez-vous avec mon compte MonPsychologies Connexion. Ou inscrivez vous sur MonPsychologies Inscription.




..

Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève. Le sexe est une drogue. J'ai mes périodes de shoot et d'abstinence. Le sexe a besoin de mensonges et de secrets pour survivre au reste. Le sexe, ce pauvre instrument à qui nous demandons tant de plaisir, alors qu'il ne peut donner que le soulagement. Le sexe n'est pas l'amour, ce n'est qu'un territoire que l'amour s'approprie. Le sexe, à Paris, a la mine jolie, la croupe rebondie.

Le sexe, ça se passe dans les chambres, ça se décide dans les couloirs. Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit? Parce qu'il est l'échappatoire suprême. C'est la voie ultime vers l'oublie de soi absolu.

Le sexe, c'est le polo du pauvre. En Amérique, le sexe est une obsession ; ailleurs c'est un fait. Le sexe, c'est ce qu'il y a de profond entre l'homme et la femme. Charles de La Vieuville. Le sexe n'est sale que quand on ne se lave pas. Le sexe est si facile quand vous êtes acteur, surtout à Hollywood.

Ce n'est pas plus compliqué que d'acheter un hamburger. L'oppression de sexe traverse les classes sociales. Coline Serreau , Extrait d'une Interview - Octobre Rien que cela, le sexe, nous sépare plus que deux planètes. Si le sexe fort s'entendait pour ne plus faire les avances, la femme, vaincue, prendrait bientôt le rôle de les faire.

Le sexe est le cerveau de l'instinct. Votre sexe n'est là que pour la dépendance: Du côté de la barbe est la toute puissance. Le sexe est le baromètre des sentiments.

La vérité sur le sexe des femmes: Le sexe mène à la violence ou à la mélancolie. Pour en savoir plus sur le thème de citations sexe Nous vivons une époque où la sexualité n'est plus taboue et même pratiquée librement. Pour autant, savons nous quelle place occupe le sexe dans notre vie?

Rejoignons nous le philosophe indien Jiddu Krishnamurti qui se demande: Le sexe est bénéfique sur notre santé. La pratique du sexe, qui produit au moment de l'orgasme, des hormones appelées endorphines, nous procurent une sensation d'euphorie et de bien-être et serait un réducteur d'anxiété et propice à un sommeil réparateur.

Les caresses prodiguées sur les seins, pendant les échanges amoureux, déclencherait quant à elles une hormone: Des relations sexuelles régulières abaissent ainsi les risques de phénomènes inflammatoires qui font le lit des cancers et des maladies cardio- vasculaires.

Le sport en chambre est également favorable à la perte de calories pour les femmes un peu rondes et contribue au maintien de la silhouette car il fait travailler un certain nombre de muscles. Sans compter que le sexe contribue à l'épanouissement de la vie de couple.

Alors, pouvons-nous, en toute bonne foi, nous passer de sexe? Serait-ce en raison de leur propension à demeurer dans une "éternelle enfance" p. Faut-il convenir que puisqu'elles ont la possibilité de se prostituer, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles? Conviendrait-il d'accorder que le pouvoir social, économique, médiatique Pourtant, un exemple parmi d'autres: Une métaphysique du consentement. Escamotant la domination masculine et, en somme, niant que le pouvoir confère du pouvoir, Marcela Iacub fait du consentement une entité métaphysique.

C'est pourquoi, sans doute, le viol, en tant qu'il l'outrepasse, a selon elle une "gravité métaphysique" [p. Le "consentement dominé" serait une invention des harpies radicales - opportunément remise au goût du jour par celles, en particulier, qui se sont rassemblées pour protester contre les "troussage de domestique" et "il n'y a pas mort d'hommes", etc.

Je n'y résiste pas, je cite: Car il constitue un exemple assez pur de cette "bornitude" mentale qui consiste à oublier que le sens d'un énoncé dépend de son contexte, ce qui permet de prendre le pied de la lettre pour le sens: C'est la même opération de coupure magique - cette fois avec ces réalités sociales que sont le sexisme, le classisme et le racisme - qui est à l'oeuvre dans le déni qu'une femme de chambre noire puisse craindre de perdre son emploi si elle se dérobe aux assauts du client blanc d'une suite luxueuse.

S'adonner au sexe, au fond, serait nager en pleine métaphysique, dans les eaux épurées de toute trivialité sociale comme le statut social, le genre, la classe, la "race", etc. Curieux rapport au corps, dont on se demande comment il peut exister encore, ainsi délesté du contexte hors duquel sa matérialité ne se peut pas soutenir. Le viol ne serait pas un crime sexiste. Le viol ne saurait être un crime sexiste - la preuve: Le crime sexiste, d'ailleurs, est une invention des féministes, la domination masculine aussi.

Le viol ne serait que l'expression de "désirs de sexe" pathologiques, déviants que notre société de couardEs et de refouléEs aurait contraints au passage à l'acte violent parce qu'elle ne saurait supporter l'expression de la jouissance. Or, soutenir, comme le fait la chroniqueuse, que manque le fonds socio-culturel permettant d'élaborer les pulsions sexuelles déviantes de telle sorte qu'elles soient retenues plutôt qu'agies, c'est implicitement admettre que ni les Sade, Freud, Bataille, Lacan et tous les autres, que ni la littérature érotique ni la pornographie ne remplissent cette fonction 11 , ce qui n'est pas faux.

Autrement dit, à force de balancer des paradoxes et des pavés mal ficelés dans la marre aux canards, Marcela Iacub finirait par plaider contre les représentations phalliques et phallocratiques de la sexualité qu'elle promeut Peu importe, ces chiffres et ces faits, bien que largement corroborés par les diverses enquêtes de victimation en France et à l'étranger, ne sont pas significatifs aux yeux de Marcela Iacub.

Le déraisonnement est le suivant: La fausseté de la conclusion tirée de la prémisse vraie tient à la fausseté de sa prémisse implicite: Si l'on suit Marcela Iacub, les constructions sociales d'une virilité prédatrice et d'une féminité oblative seraient sans influence aucune sur la sexualité et le sexe.

Bruno Viard, cependant, lors de l'affaire du Sofitel, avait fait paraître dans Le Monde un article dans lequel il soutenait, contre les tenantEs d'une pulsion de mort, que c'était une exacerbation de son amour-propre assortie d'un sentiment d'impunité qui avaient conduit DSK à "violer une femme de chambre".

Des féministes paranoïaques et liberticides. Cela évacue les questions du type: Ces questions hantent beaucoup de femmes violées, les font sombrer dans la culpabilité. On ne peut pas comprendre le viol si on ne comprend pas la sidération. Mais pour Marcela Iacub, contrairement à ce qu'affirment Clémentine Autain et les autres féministes, le viol n'est pas "ce crime par lequel on dit à une femme que sa sexualité est à la libre disposition des hommes" ; et il n'est pas non plus "un message politique qui la rabaisse à la condition d'objet sexuel pur en lui enlevant sa dignité" p.

Le viol est un crime contre le consentement, et même si le consentement est loin d'être toujours libre ou éclairé, même s'il se prête au regret d'avoir consenti - ou cédé et laissé faire, la distinction entre céder et consentir n'étant pas faite -, il ne serait jamais dominé [p. Les féministes radicales chercheraient fort illégitimement à renverser le pouvoir masculin qui n'existe pas au lieu même de son exercice bien qu'il n'existe pas, il semble qu'il s'exerce néanmoins en mettant les femmes en position soit de maman intouchable, soit de putain désirée et méprisée [p.

Et si par là vous comprenez que les féministes radicales veulent interdire aux femmes de jouir comme Marcela Iacub estime que cela leur plaît - en étant aspergées de sperme quand elles font le ménage?

Vous doutez que Marcela Iacub puisse imputer aux féministes la responsabilité d'un grand renfermement masculin par vengeance, sans doute, pour le confinement dans lequel les femmes furent si longtemps maintenues? Cela vous paraît "absurde", aberrant, voire même "ignoble"? La Terreur des féministes. Voici comment elle résume les positions féministes radicales: Sous cette expression du viol comme acte de domination ultime, on doit entendre, en vérité, que la qualification d'une relation sexuelle comme étant contrainte est le pouvoir suprême qu'une femme doit avoir dans une société juste et qui aspire à l'égalité entre les sexes.

Et ce pouvoir suprême se manifeste au moment d'une plainte pour viol. C'est cette parole qui donc ne peut être contredite, mais doit être enregistrée comme étant vraie. Accorder un tel pouvoir aux femmes implique de faire du lieu même de leur oppression maximale celui de son propre retournement" pp.

La plupart des féministes, ces épouvantables qui rêvent, affirme Iacub, de nous faire entrer "dans le royaume de la Terreur d'une manière littérale" p.

Si ces féministes avec une Bible et un code pénal entre les dents affirment que le viol est "un acte de domination ultime", c'est en réalité pour disqualifier le consentement à des "situations sexuelles" dont ces puritaines refoulent les délices. Parmi ces situations, figurent bien entendu "les rapports sexuels entre des personnes dont les statuts sociaux sont différents" p.

Songeons aux domestiques ravies - pardon raviEs - d'être trousséEs, aux employéEs de mairie se délectant de la ferveur et de l'assiduité avec lesquelles de prestigieux élus s'évertuent à obtenir leurs faveurs, aux étudiantes qui adorent être harcelées par leurs professeurs, aux journalistes et femmes politiques qui depuis mai ont enfin eu l'amabilité de confier combien elles étaient émues par l'insistance mise à les séduire par certains des pères de la nation.

Elle ne pourrait sinon opposer une fin de non-recevoir à la considération selon laquelle l'existence d'un rapport de pouvoir ferait planer un doute sur l'hypothèse d'un consentement libre et éclairé de la ou du dominéE Répliques , 21 avril Aucune femme violée ne peut avoir été sidéréE par les assauts d'un homme plus puissant plus blanc, plus riche Puisque le "consentement dominé" est un mythe féministe contraire à la libre expression des "désirs de sexe", l'acceptation de rapports sexuels que l'on ne désire pas, au moins au sein d'un couple, ce ne peut être que de l'altruisme.

Ou du devoir conjugal. Et il n'y aurait rien à penser ni à re dire de ce que ce sont surtout les femmes qui dans les couples semblent avoir le sens de ce devoir Qu'à cela ne tienne! Marcela Iacub les juge, ces enquêtes, fort critiquables: Car, cela va bien entendu de soi, la plupart des femmes prennent plaisir à inventer toutes sortes d'histoires d'agressions sexuelles et de viols qu'elles n'ont jamais vécues et à les raconter à des inconnuEs.

Un bref rappel s'impose donc de l'un des résultats de l'enquête CSF: Les femmes sont 4 fois plus nombreuses que les hommes à répondre avoir accepté souvent alors qu'elles n'avaient pas vraiment envie ; les hommes sont deux fois plus nombreux à affirmer qu'ils ne se sont jamais trouvés dans cette situation.

Confrontées aux distorsions de Marcela Iacub, en particulier, et d'Alain Finkielkraut en relais, il faut inlassablement rappeler les faits, que constatent les nombreuses enquêtes sociologiques menées ces dernières décennies en France comme à l'étranger. C'est très dur de faire dire à une femme mariée que l'homme qu'elle a aimé et qui est le père de ses enfants est un violeur '" Le viol, un crime presque ordinaire , p.

Mais les études et enquêtes réalisées convergent: Il recherche la toute-puissance et la domination. Être considéré comme un objet est d'ailleurs ce qui traumatise le plus les victimes ", explique Loïck Villerbu id.

Si ce n'est pas une volonté de domination et de reprise de ce que l'on considère être à soi, qu'est-ce? J'observe que ce sont ici des hommes qui travaillent sur ces questions qui le disent: Certes, disions-nous, Marcela Iacub ne nie pas que le viol soit un crime.

Tout comme DSK dit de son côté avoir "horreur" de la prostitution. De même que le droit formel conditionne le droit réel mais ne le garantit pas, la reconnaissance que le viol est un crime est une condition nécessaire, mais non suffisante pour l'éradiquer.

Car tout en affirmant que le viol est un crime de lèse-majesté du consentement M. C'est exactement ce à quoi Marcela Iacub s'emploie depuis des années. De la même façon, elle évoque, les féministes qui, avec à leur tête "la jeune et pure Caroline de Haas ", transformée en "ange de la honte de la République machiste" p.

Au moment des déferlantes phallocrates qui ont submergé les médias et les blogs lors des accusations portées contre DSK par Nafissatou Diallo puis Tristane Banon, Marcela Iacub souffrait sans doute d'une surdité transitoire, à moins qu'elle n'ait des troubles cognitifs, des trous de mémoire Vous avez bien lu. C'est dire jusqu'où dans son désir de nier la vulnérabilité, la défendeuse de la liberté est prête à aller et jusqu'où Alain Finkielkraut s'est montré prêt à la suivre, puisque le 21 avril dernier, il n'a rien trouvé à redire à pareille provocation.

Le viol est un crime Est-ce à dire que, selon Marcela Iacub, il ne faille pas porter plainte quand on a réellement et non pas imaginairement ni mensongèrement subi un viol?

Les vrais viols doivent-ils demeurer impunis? Bien sûr que non, voyons! Comment osez-vous penser une chose pareille? Oui, c'est encore et c'est toujours des deux poids deux mesures du pseudo-féminisme à la française dont il s'agit: De ce côté-ci du périphérique là où elle écrit ses livres et ses chroniques? Non, pas le moins du monde.


Com bd sexe vous sexe de tube

  • Sexe a bordeaux le sexe aloha
  • Le sexe, ça se passe dans les chambres, ça se décide dans les couloirs. Les vrais viols doivent-ils demeurer impunis?
  • Parce qu'il est l'échappatoire suprême. Mais les études et enquêtes réalisées convergent:

Le sexe de cuisine sexe et amateur


Nous avons testé le tantra. Pourtant, les clubs spécialisés se développent Comment faire pour connaître le plaisir vaginal? J'ai trente ans, et j'ai une vie sexuelle épanouie, mais je n'ai jamais Je suis à chaque fois en larmes après avoir fait l'amour avec mon conjoint. Que faire pour raffermir mon sexe?

Après 3 beaux enfants nés naturellement avec quand même deux épisiotomies , je ressens l'ouverture J'aime le sexe, est-ce mal? Il y a des choix difficiles à faire, et puis difficiles à assumer une Il faut une parfaite entente sexuelle.

J'ai lu l'article sur l'entente des couples en matière de sexe. Restez connecté à Psychologies. Vous recherchez une formation? Les articles les plus utiles pour trouver un emploi. Comment négocier votre salaire: Lève-tôt ou bosse tard: Accueil Trouver un emploi Réussir Manager Entreprendre. Recevez gratuitement les articles par mail. Andre Litali, Paris 16 mai Référencement naturel de votre site: Christelle Ibach avril 25, Trouver un emploi dans une startup: Christelle Ibach 28 mai Comment négocier votre salaire: Choisissez votre formule maintenant.

Mon compte CGV Confidentialité. Seulement quand il est bien fait. L'amour et le sexe sont deux choses qui plantent les gens. Le sexe apaise les tensions. Le sexe est une des formes primaires du pouvoir.

Des nouvelles du sexe: La femme aime le sexe. Constat incongru pour les uns, sidérant pour les autres. Chaque fleur est un sexe? Y avez-vous pensé quand vous respirez une rose? Le sexe entre deux personnes, c'est beau. Entre cinq personnes, c'est fantastique Le sexe est le prix que les femmes paient pour se marier.

Le mariage est le prix que les hommes paient pour avoir du sexe. Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève.

Le sexe est une drogue. J'ai mes périodes de shoot et d'abstinence. Le sexe a besoin de mensonges et de secrets pour survivre au reste. Le sexe, ce pauvre instrument à qui nous demandons tant de plaisir, alors qu'il ne peut donner que le soulagement.

Le sexe n'est pas l'amour, ce n'est qu'un territoire que l'amour s'approprie. Le sexe, à Paris, a la mine jolie, la croupe rebondie. Le sexe, ça se passe dans les chambres, ça se décide dans les couloirs. Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit? Parce qu'il est l'échappatoire suprême. C'est la voie ultime vers l'oublie de soi absolu. Le sexe, c'est le polo du pauvre.

Sexe de femmes folle de sexe


Ces questions hantent beaucoup de femmes violées, les font sombrer dans la culpabilité. On ne peut pas comprendre le viol si on ne comprend pas la sidération. Mais pour Marcela Iacub, contrairement à ce qu'affirment Clémentine Autain et les autres féministes, le viol n'est pas "ce crime par lequel on dit à une femme que sa sexualité est à la libre disposition des hommes" ; et il n'est pas non plus "un message politique qui la rabaisse à la condition d'objet sexuel pur en lui enlevant sa dignité" p.

Le viol est un crime contre le consentement, et même si le consentement est loin d'être toujours libre ou éclairé, même s'il se prête au regret d'avoir consenti - ou cédé et laissé faire, la distinction entre céder et consentir n'étant pas faite -, il ne serait jamais dominé [p.

Les féministes radicales chercheraient fort illégitimement à renverser le pouvoir masculin qui n'existe pas au lieu même de son exercice bien qu'il n'existe pas, il semble qu'il s'exerce néanmoins en mettant les femmes en position soit de maman intouchable, soit de putain désirée et méprisée [p.

Et si par là vous comprenez que les féministes radicales veulent interdire aux femmes de jouir comme Marcela Iacub estime que cela leur plaît - en étant aspergées de sperme quand elles font le ménage? Vous doutez que Marcela Iacub puisse imputer aux féministes la responsabilité d'un grand renfermement masculin par vengeance, sans doute, pour le confinement dans lequel les femmes furent si longtemps maintenues?

Cela vous paraît "absurde", aberrant, voire même "ignoble"? La Terreur des féministes. Voici comment elle résume les positions féministes radicales: Sous cette expression du viol comme acte de domination ultime, on doit entendre, en vérité, que la qualification d'une relation sexuelle comme étant contrainte est le pouvoir suprême qu'une femme doit avoir dans une société juste et qui aspire à l'égalité entre les sexes.

Et ce pouvoir suprême se manifeste au moment d'une plainte pour viol. C'est cette parole qui donc ne peut être contredite, mais doit être enregistrée comme étant vraie. Accorder un tel pouvoir aux femmes implique de faire du lieu même de leur oppression maximale celui de son propre retournement" pp. La plupart des féministes, ces épouvantables qui rêvent, affirme Iacub, de nous faire entrer "dans le royaume de la Terreur d'une manière littérale" p.

Si ces féministes avec une Bible et un code pénal entre les dents affirment que le viol est "un acte de domination ultime", c'est en réalité pour disqualifier le consentement à des "situations sexuelles" dont ces puritaines refoulent les délices. Parmi ces situations, figurent bien entendu "les rapports sexuels entre des personnes dont les statuts sociaux sont différents" p. Songeons aux domestiques ravies - pardon raviEs - d'être trousséEs, aux employéEs de mairie se délectant de la ferveur et de l'assiduité avec lesquelles de prestigieux élus s'évertuent à obtenir leurs faveurs, aux étudiantes qui adorent être harcelées par leurs professeurs, aux journalistes et femmes politiques qui depuis mai ont enfin eu l'amabilité de confier combien elles étaient émues par l'insistance mise à les séduire par certains des pères de la nation.

Elle ne pourrait sinon opposer une fin de non-recevoir à la considération selon laquelle l'existence d'un rapport de pouvoir ferait planer un doute sur l'hypothèse d'un consentement libre et éclairé de la ou du dominéE Répliques , 21 avril Aucune femme violée ne peut avoir été sidéréE par les assauts d'un homme plus puissant plus blanc, plus riche Puisque le "consentement dominé" est un mythe féministe contraire à la libre expression des "désirs de sexe", l'acceptation de rapports sexuels que l'on ne désire pas, au moins au sein d'un couple, ce ne peut être que de l'altruisme.

Ou du devoir conjugal. Et il n'y aurait rien à penser ni à re dire de ce que ce sont surtout les femmes qui dans les couples semblent avoir le sens de ce devoir Qu'à cela ne tienne! Marcela Iacub les juge, ces enquêtes, fort critiquables: Car, cela va bien entendu de soi, la plupart des femmes prennent plaisir à inventer toutes sortes d'histoires d'agressions sexuelles et de viols qu'elles n'ont jamais vécues et à les raconter à des inconnuEs.

Un bref rappel s'impose donc de l'un des résultats de l'enquête CSF: Les femmes sont 4 fois plus nombreuses que les hommes à répondre avoir accepté souvent alors qu'elles n'avaient pas vraiment envie ; les hommes sont deux fois plus nombreux à affirmer qu'ils ne se sont jamais trouvés dans cette situation. Confrontées aux distorsions de Marcela Iacub, en particulier, et d'Alain Finkielkraut en relais, il faut inlassablement rappeler les faits, que constatent les nombreuses enquêtes sociologiques menées ces dernières décennies en France comme à l'étranger.

C'est très dur de faire dire à une femme mariée que l'homme qu'elle a aimé et qui est le père de ses enfants est un violeur '" Le viol, un crime presque ordinaire , p.

Mais les études et enquêtes réalisées convergent: Il recherche la toute-puissance et la domination. Être considéré comme un objet est d'ailleurs ce qui traumatise le plus les victimes ", explique Loïck Villerbu id. Si ce n'est pas une volonté de domination et de reprise de ce que l'on considère être à soi, qu'est-ce? J'observe que ce sont ici des hommes qui travaillent sur ces questions qui le disent: Certes, disions-nous, Marcela Iacub ne nie pas que le viol soit un crime.

Tout comme DSK dit de son côté avoir "horreur" de la prostitution. De même que le droit formel conditionne le droit réel mais ne le garantit pas, la reconnaissance que le viol est un crime est une condition nécessaire, mais non suffisante pour l'éradiquer.

Car tout en affirmant que le viol est un crime de lèse-majesté du consentement M. C'est exactement ce à quoi Marcela Iacub s'emploie depuis des années. De la même façon, elle évoque, les féministes qui, avec à leur tête "la jeune et pure Caroline de Haas ", transformée en "ange de la honte de la République machiste" p. Au moment des déferlantes phallocrates qui ont submergé les médias et les blogs lors des accusations portées contre DSK par Nafissatou Diallo puis Tristane Banon, Marcela Iacub souffrait sans doute d'une surdité transitoire, à moins qu'elle n'ait des troubles cognitifs, des trous de mémoire Vous avez bien lu.

C'est dire jusqu'où dans son désir de nier la vulnérabilité, la défendeuse de la liberté est prête à aller et jusqu'où Alain Finkielkraut s'est montré prêt à la suivre, puisque le 21 avril dernier, il n'a rien trouvé à redire à pareille provocation.

Le viol est un crime Est-ce à dire que, selon Marcela Iacub, il ne faille pas porter plainte quand on a réellement et non pas imaginairement ni mensongèrement subi un viol? Les vrais viols doivent-ils demeurer impunis? Bien sûr que non, voyons! Comment osez-vous penser une chose pareille? Oui, c'est encore et c'est toujours des deux poids deux mesures du pseudo-féminisme à la française dont il s'agit: De ce côté-ci du périphérique là où elle écrit ses livres et ses chroniques?

Non, pas le moins du monde. Tous les chemins iacubiens convergent: L'effacement de ces violences, l'indifférence aux cris des femmes, le cinéaste, de son côté, donne à entendre combien il les juge insupportables et intenables. Point de vue empathique que Marcela Iacub ne peut absolument pas envisager autrement que pour tenter de le renverser en son contraire Iacub, " Témoin de rien", Libération , 24 mars Ensuite, "la jurisprudence se montre de plus en plus ouverte pour constater l'absence de consentement à un acte sexuel, et donc pour qualifier celui-ce de viol" p.

En France, la victime doit se soumettre à divers expertises où sa parole est constamment remise en cause. Je me suis donc retrouvée face à une charmante psychiatre qui, histoire de me faire craquer, prêche le faux pour savoir le vrai, et remet chacune de mes paroles en doute, et me harcèle de questions sur ma vie sexuelle actuelle.

Un calvaire de plus. On se croirait revenues aux temps préfreudiens des hystériques, ces fieffées menteuses et simulatrices, dont la matrice abrite le mal. Comment Marcela Iacub parvient-elle à ne pas s'aviser qu'elle ne fait jamais l'hypothèse que la parole des accusés puisse être mensongère, intéressée, dominatrice, haineuse Elle ne semble pas éviter de se regarder dans le miroir, pourtant.

Que serait-il advenu si la parole de DSK avait été soumise à un examen de crédibilité? Nous ne le saurons pas, il a payé des millions, vraisemblablement pour que nous ne puissions jamais savoir, mais John Solomon a mené une contre-enquête qui l'accable Ou bien il aurait cru que "la dame l'avait fait sans attendre une contrepartie pécuniaire" p.

La seule chose, à vrai dire qu'elle n'envisage pas, c'est qu'il ait pu s'agir d'un viol. Sur quoi se fonde-t-elle pour invalider l'hypothèse du viol? Sur la crédibilité de DSK, d'emblée entachée - il a nié qu'il y ait eu rapport sexuel - et passablement écornée à présent? Elles comploteraient en outre contre la liberté sexuelle des phallophores. Les féministes n'ont pas en vue le salut des victimes de violences sexuelles, affirme Marcela Iacub au début de son ouvrage.

Elles se revaloriseront en revalorisant "toutes les expressions de la sexualité" p. Enfin, il faudra convenir que la dissociation de l'amour et du désir "pourrait être la meilleure manière de donner à l'amour une chance de se développer et de grandir" p.

Retour à la maman et la putain, en somme. Oui, pourquoi n'y consentirions-nous pas avec joie puisque Marcela Iacub nous promet qu'ainsi nous sortirons enfin de cette '"éternelle enfance" qui consiste à faire porter à un autre la responsabilité d'un choix que l'on a rétrospectivement tenu pour erroné p.

Parce que, en réalité, le discours de Marcela Iacub - de la défense des accusés de viol à l'éloge d'un devenir sextoys de la sexualité - conteste systématiquement, mais non sans incohérences, le devenir sujet des femmes, pour la défense duquel nous nous sommes re mobilisées avec une intensité particulière depuis mai Si le sexe suppose de consentir à être traitée comme une chose, dans la mesure où une chose ne saurait refuser son consentement, il n'y a bientôt plus de viol.

Où les articles de Martine Storti avaient soutenu leur cause pendant que Béatrice Vallaeys y critiquait ces féministes qui pactisaient avec une justice bourgeoise [voir B. Entre cinq personnes, c'est fantastique Le sexe est le prix que les femmes paient pour se marier. Le mariage est le prix que les hommes paient pour avoir du sexe. Le sexe masculin est ce qu'il y a de plus léger au monde, une simple pensée le soulève. Le sexe est une drogue.

J'ai mes périodes de shoot et d'abstinence. Le sexe a besoin de mensonges et de secrets pour survivre au reste. Le sexe, ce pauvre instrument à qui nous demandons tant de plaisir, alors qu'il ne peut donner que le soulagement.

Le sexe n'est pas l'amour, ce n'est qu'un territoire que l'amour s'approprie. Le sexe, à Paris, a la mine jolie, la croupe rebondie. Le sexe, ça se passe dans les chambres, ça se décide dans les couloirs. Pourquoi le sexe occupe t-il tant notre esprit? Parce qu'il est l'échappatoire suprême. C'est la voie ultime vers l'oublie de soi absolu. Le sexe, c'est le polo du pauvre.

En Amérique, le sexe est une obsession ; ailleurs c'est un fait. Le sexe, c'est ce qu'il y a de profond entre l'homme et la femme. Charles de La Vieuville. Le sexe n'est sale que quand on ne se lave pas. Le sexe est si facile quand vous êtes acteur, surtout à Hollywood.

Ce n'est pas plus compliqué que d'acheter un hamburger. L'oppression de sexe traverse les classes sociales. Coline Serreau , Extrait d'une Interview - Octobre Rien que cela, le sexe, nous sépare plus que deux planètes. Si le sexe fort s'entendait pour ne plus faire les avances, la femme, vaincue, prendrait bientôt le rôle de les faire.

Le sexe est le cerveau de l'instinct. Votre sexe n'est là que pour la dépendance: Du côté de la barbe est la toute puissance. Le sexe est le baromètre des sentiments. La vérité sur le sexe des femmes: Le sexe mène à la violence ou à la mélancolie. Pour en savoir plus sur le thème de citations sexe Nous vivons une époque où la sexualité n'est plus taboue et même pratiquée librement.

Pour autant, savons nous quelle place occupe le sexe dans notre vie? Rejoignons nous le philosophe indien Jiddu Krishnamurti qui se demande: Le sexe est bénéfique sur notre santé. La pratique du sexe, qui produit au moment de l'orgasme, des hormones appelées endorphines, nous procurent une sensation d'euphorie et de bien-être et serait un réducteur d'anxiété et propice à un sommeil réparateur.

Les caresses prodiguées sur les seins, pendant les échanges amoureux, déclencherait quant à elles une hormone: Des relations sexuelles régulières abaissent ainsi les risques de phénomènes inflammatoires qui font le lit des cancers et des maladies cardio- vasculaires.